Sport régional

En obtenant sur le fil le prêt de Freddy Mombongo, le RFC Liège a sans aucun doute réalisé un gros coup.

Nous avons recueilli les premières impressions du joueur en tant que Sang et Marine.

Quel est votre sentiment après cette arrivée au RFC Liège ?

Je suis soulagé qu’une solution ait pu être trouvée. J’arrive dans un club au riche passé et je sais que le coach souhaitait ardemment ma venue. Il me connaît bien et il y a longtemps qu’il m’a contacté. J’avais d’autres possibilités mais celle-ci a été la plus concrète. C’est une très bonne solution pour moi.

Vous descendez pourtant de deux divisions…

Oui, mais je suis conscient que ma dernière saison n’a pas été bonne. J’ai des circonstances atténuantes à faire valoir en raison de facteurs privés, mais, de nos jours, seules les statistiques comptent et je sais que les miennes n’étaient pas satisfaisantes la saison écoulée. J’ai pourtant marqué partout où je suis passé, sauf à l’Union, et j’en suis le premier déçu. J’estime normal de devoir redescendre pour mieux rebondir ensuite. Je viens à Liège pour prendre du plaisir, du temps de jeu et pour aider l’équipe à monter dans la hiérarchie.

Comment avez-vous finalement abouti à Rocourt ?

Outre l’intérêt du coach, mon agent Eric Depireux m’a aussi conseillé ce club. Je sais qu’il l’affectionne particulièrement, mais je me suis également renseigné et le projet me semble très intéressant. De plus, la direction du club a consenti un gros effort pour réaliser ce prêt et je tiens d’ailleurs à remercier le président pour sa confiance. Il n’est pas évident pour un club de D2 Amateurs d’attirer un joueur de D1B, mais Liège a su le faire. Et puis, j’ai aussi appris que Liège possédait un public chaleureux et je me réjouis d’évoluer devant lui.

Que pensez-vous apporter à Liège ?

Je suis là avant tout pour marquer, mais je dépends comme tout le monde du collectif. De toute façon, je préfère donner des assists que de marquer si cela peut permettre au club de remporter le titre. Je suis prêt, après avoir effectué toute la préparation avec l’Union et je m’entraîne chez moi également pour rester en parfaite condition. J’ai 32 ans, mais encore beaucoup d’ambition.