Tournai-Ath-Mouscron Après avoir flirté durant deux saisons avec la montée, le club demeure ambitieux

Après deux saisons riches et palpitantes à l’issue desquelles il aura juste manqué la cerise sur le gâteau, à savoir une montée en P1, Molenbaix ne compte pas sombrer dans l’anonymat et se montrera de nouveau ambitieux, sans toutefois claironner haut et fort l’envie d’accéder à l’élite provinciale. Le mercato estival a été mené tambour battant dans les deux sens et il n’est pas exclu qu’un joueur arrive encore dans les prochains jours.

Rayon départs, le club devra composer sans Julien Dubois (arrêt), Fabio Scarpino (Pays blanc), Sébastien Abrassart (qui reste toutefois à disposition), César Fontaine (Avelgem), Clément Denuit (Moen), Corentin Convert (Velaines), Guillaume Theunis (Ere), Jordan Menet et Fara Gomis (retours en France), Corentin Delneste, Geoffrey Sculier et Alan Tirtiaux (tous Obigies).

Molenbaix , côté arrivées, comptera sur Loyd Déplechin (Pays blanc), Blaise Dehon (Ère), Thomas Spreux (Moen), Jordan Beukenne (Brunehaut), Jérémy Delattre et Christopher Bruchet (Kain) et Arnaud Dubart (Havinnes).

"Les éliminations au tour final ont constitué une déception mais nous repartons de l’avant. Nous avons transféré pour jouer le Top 3. L’objectif est de faire un très bon championnat et s’il y a montée possible au bout, on saisira clairement notre chance", assure Jean-François Hempte, chargé des transferts et de l’organisation des événements à Molenbaix.

En attendant , au club, le parcours des Diables ne passe pas inaperçu. Molenbaix a toujours eu le sens de la fête et il n’est donc pas étonnant qu’un événement soit prévu ce mardi soir à l’occasion de la demi-finale face à la France.

"Avec le club voisin d’Escanaffles, nous organisons une retransmission sur grand écran depuis la salle de l’entité de Celles", explique ainsi Jean-François Hempte.

Bref, une séance très physique pour bien préparer le championnat…