Tournai-Ath-Mouscron Le Français de 38 ans quitte Péruwelz et la P1 pour rejoindre Taintignies, en P3

Sébastien Alliotte se lance un nouveau défi. Ce sera en P3, avec Taintignies. Un choix qui peut paraître surprenant de prime abord puisque le joueur français de 38 ans tenait encore la route en P1.

"La transaction s’est déroulée un peu par hasard. C’est Pascal Michel qui a fourni mon numéro à Wesley Moulin, le responsable de Taintignies. Nous avons alors discuté. Il m’a fait part de son projet et nous avons trouvé un terrain d’entente", explique ainsi l’ex-joueur, entre autres, de Mouscron, Ath et des Francs Borains.

Il est clair que Taintignies aimerait jouer les premiers rôles en P3 et gravir un échelon. Et Sébastien pourrait apporter sa pierre à l’édifice. "Le club a besoin de quelques vieilles personnes comme moi pour encadrer le groupe. Et les dirigeants veulent construire une équipe compétitive. Cette ambition a aussi guidé mon choix, bien entendu. L’idée est d’épauler les jeunes, de leur apprendre les ficelles du métier en quelque sorte. Il paraît qu’il y a plusieurs joueurs en devenir à Taintignies et ce serait intéressant de les faire progresser. Je peux jouer le rôle du grand frère, leur donner des conseils."

Il y a quelques mois, Sébastien Alliotte avait signé son retour à Péruwelz, retrouvant un autre vieux compère, le gardien Sébastien Montuelle. En guise de prépension, pensaient certains. Sauf qu’au fur et à mesure de la saison, son influence sur le groupe s’est faite de plus en plus manifeste.

"Oui, c’est vrai. Quand je suis revenu, au début, sans préparation physique, il m’a fallu du temps avant de me remettre dans le bain", indique Sébastien Alliotte. "Mais je dirais que mon niveau de jeu a évolué positivement au fil de la saison et que je me suis surtout senti de mieux en mieux durant les dix dernières rencontres, en ayant plus d’impact sur le jeu. Au final, je suis satisfait de ma saison."

Un exercice qui s’était achevé par une victoire en Coupe du Hainaut. Comme un cadeau d’adieu…