Tournai-Ath-Mouscron La première place obtenue en phase classique lui en donne le droit. Historique

L’Estudiantes Tournai n’aura pas terminé en tête pour rien la phase classique de D1 il y a quelques mois. Cette première place va lui fournir l’occasion d’évoluer en Coupe d’Europe. Une excellente nouvelle pour l’ensemble du club."Cette participation historique vient récompenser les efforts et quelque peu atténuer la déception des joueurs, du staff et des bénévoles à l’issue des playoffs", confie Arnaud Baudru, administrateur délégué.

En réalité, ce point du règlement permettant au premier de la phase classique de jouer l’Europe existait déjà. Sauf que les Tournaisiens l’ignoraient. "Oui, parce que nous ne finissions pas premiers. En plus, le club peut accepter ou refuser. Et le premier de la saison passée, Nelo, avait refusé pour des questions budgétaires", précise Arnaud. "Dès lors, nous n’avions pas connaissance de cette possibilité. Lorsque la Fédération a pris contact avec nous, elle nous a laissé un petit délai de réflexion. Nous avions envie de faire ce cadeau aux joueurs, qui ont accueilli la nouvelle de manière positive. Notre coach, Luc Vercauteren, a déjà connu la Coupe d’Europe, comme joueur et comme entraîneur. Ce sera un atout."

Les dirigeants ont pris en compte l’aspect financier et peuvent compter sur le soutien de leurs partenaires principaux. "Le budget ordinaire du club ne sera certainement pas mis en péril", assure Arnaud Baudru.

L’Estu prendra part à la Challenge Cup, qui est en réalité la troisième Coupe d’Europe qui existe en handball, aux côtés de la Champions League et de la Coupe EHF. "Les sept plus grosses nations européennes n’entrent pas en lice dans la Challenge Cup , mais nous sommes susceptibles de tomber contre des équipes entièrement pros", signale encore Arnaud.

Le tirage au sort se déroulera fin juillet, l’Estu devrait entrer en lice en octobre ou novembre, selon le ranking européen de la Belgique.