Tournai-Ath-Mouscron L'Athois s’est qualifié pour l’Euro paralympique de Berlin

Sportif dans l’âme, Mathieu Moulart, 19 ans, a décidé de rebondir après un grave accident survenu en 2017 et s’est lancé dans un pari que beaucoup jugeraient complètement fou : prendre part aux JO paralympiques de Tokyo en 2020.

En attendant, Mathieu, qui réside à Ath, vient d’obtenir son ticket pour l’Euro paralympique qui se déroulera à Berlin fin août. "Je m’entraîne au stade Fallon, au White Star à Woluwe-Saint-Lambert. L’aventure de l’Euro a commencé quand j’ai entendu mes deux coaches, François Maingain et Alex Samma, parler du championnat européen à Berlin. Je leur ai demandé s’ils savaient s’il existait un championnat d’Europe pour les athlètes paralympiques. Peu de temps après, j’ai effectué quelques recherches sur Internet, sur le site officiel de l’athlétisme, pour savoir quels étaient les minima pour y participer et j’ai regardé la hauteur, la longueur et le cent-mètres."

Mathieu se sentait vraiment capable d’y arriver et, pendant deux mois, à la sortie de son avant-dernière opération, rééducation oblige, il a mis les bouchées doubles pour atteindre son objectif ! "Je m’entraînais cinq fois par semaine. J’allais faire ma musculation. Sincèrement, rien ne m’arrêtait. J’étais vraiment très motivé à l’idée de pouvoir représenter mon pays aux Jeux de Berlin. "

Mathieu Moulart s’est tout d’abord aligné lors d’une compétition à Braine-l’Alleud. Au saut en longueur, il n’est pas parvenu à réaliser les minima. Par contre, au saut en hauteur… "Après plusieurs sauts, je me suis rendu compte que c’était dans la poche avec 1 m 51. Je n’y croyais pas, mais j’avais bien franchi les minima pour me diriger vers Berlin 2018 ! Ensuite, le comité paralympique belge m’a contacté pour remplir des formulaires et des documents, indique-t-il. Je suis suivi par Jonathan Libert, de la fédération Handisport Belgium Après seulement neuf mois d’athlétisme, j’arrive déjà à réaliser de belles performances. Je sais que je dois encore progresser, sur le plan technique notamment, mais je veux y arriver et j’ai envie de continuer à étonner mon monde !"


Sa vie a basculé le 9 mars 2017

La vie de Mathieu Moulart a basculé le 9 mars 2017. Le jeune homme avait été retrouvé suspendu à une passerelle surplombant la ligne de chemin de fer Ath-Lessines, pas très loin de son domicile. Électrocuté, il s’en est miraculeusement tiré. Trois semaines plus tard, Mathieu avait été amputé d’une grosse partie de l’avant-bras gauche. Depuis, il a fait de ce handicap une véritable force. Entre rééducation et multiples opérations, Mathieu se reconstruit et a notamment choisi le sport pour se vider l’esprit et se dépasser. Avec succès, visiblement.