Tournai-Ath-Mouscron Le Pays Blanc, Belœil, Péruwelz et Estaimbourg ont des objectifs différents

Cette saison, quatre équipes représenteront la Wallonie picarde en P1. Il y aura le Pays Blanc, dauphin du Pays Vert et véritable révélation de la saison dernière, Péruwelz et Belœil, des valeurs sûres de la série qui ont connu un exercice précédent un peu stressant, et enfin Estaimbourg, qui retrouve la P1. Petite revue des troupes avant la reprise.

Pays Blanc : Steve Artisien joue le jeu. Il sait que son équipe ne pourra pas se cacher. "L’objectif sera de faire aussi bien que la saison passée, tout en sachant bien entendu que nous serons attendus partout, ce qui ne fera donc qu’accroître la difficulté. Je pense que notre force sera toujours celle de notre compartiment offensif, avec des garçons comme Cédric et Jeff Rjillo, Kévin Leleu et Jérôme Altruy. Par contre, nous allons devoir nous améliorer dans l’organisation défensive car on encaisse trop. Je vais pointer Monceau, Soignies, le Pays Blanc et le PAC."

Belœil : Sébastien Terlin se montre prudent après deux saisons délicates. "L’objectif sera de décrocher le maintien le plus rapidement possible. Même s’il y a eu comme d’habitude des départs et des arrivées, l’ossature est restée et finalement, on peut observer qu’il n’y a pas eu de grands changements par rapport aux dernières saisons. Ce qui, nous l’espérons, nous offrira plus de stabilité. Monceau, Soignies, Tertre et Houdeng me semblent bien armés."

Péruwelz : Jonathan Krys a pris la barre du bateau péruwelzien. "Concernant les attentes, avec un noyau renouvelé, on espère avant tout vivre une saison tranquille et pourquoi pas se fixer d’autres objectifs après chaque tranche. Une place dans la colonne de gauche, tout en proposant un beau football chaque week-end, nous satisferait. Au niveau de nos atouts, je pointe la qualité technique de l’équipe ainsi que l’expérience de garçons comme Boulmenakher, Montuelle, Hochepied et Guelton. Ils vont permettre aux jeunes de progresser dans un climat sain. L’homogénéité du groupe devrait nous octroyer un bon turn-over sur l’ensemble de la saison afin de pouvoir composer avec les blessures, les suspensions et les plages parfois nécessaires de repos. Monceau, le PAC et Soignies devraient dominer la série."

Estaimbourg : Quentin Winberg et beaucoup de ses joueurs vont découvrir la P1. "Nous espérons nous rassurer le plus vite possible. Oui, nous connaissons assez peu cette P1 mais notre force résidera, je le crois, dans le fait de ne pas avoir changé grand-chose à l’équipe. Le groupe se connaît bien et les automatismes sont déjà là. Mes favoris ? Monceau et le Pays Blanc."