ATP Madrid: Federer passe par la petite porte, Nadal sans problèmes

Publié le - Mis à jour le

Tennis

Chez les dames, par contre, on a assisté à une sortie prématurée de la tenante du titre Petra Kvitova


MADRID Roger Federer est passé par un trou de souris pour se qualifier mercredi pour les 8e de finale du Masters 1000 de Madrid, comme Rafael Nadal, lequel n'a pas connu le moindre souci, tandis que le tournoi féminin a perdu sa tenante du titre, la Tchèque Petra Kvitova.



Federer s'est tiré d'une situation fort mal engagée face au Canadien Milos Raonic (4-6, 7-5, 7-6), pour sa rentrée après plus d'un mois d'absence et pour son premier match sur terre battue de la saison en tournoi.


Le Suisse, toujours au moins demi-finaliste à Madrid ces sept dernières années, a été dominé par un Raonic inarrêtable sur son engagement (86% de points marqués sur son premier service), mais il s'en est tiré à l'expérience et en se montrant le plus réaliste.


Les difficultés rencontrées par Federer ne présagent en rien de la suite de son tournoi. En 2011, pour son premier match à Madrid, il avait dû sauver une balle de match face à l'Espagnol Feliciano Lopez. Il avait ensuite atteint les demi-finales, s'inclinant face à Rafael Nadal.


En 8e de finale, il sera opposé à Richard Gasquet. Le Français a remporté leur dernière confrontation sur terre battue, l'an passé en 8e à Rome.
Nadal, qui avait beaucoup décrié le choix du tournoi madrilène d'introduire des courts en terre battue bleue, a démontré que son jeu n'en serait aucunement affecté. Il a immédiatement trouvé ses marques pour se défaire de Nikolay Davydenko (6-2, 6-2).


Le Russe était pourtant l'un des rares joueurs à pouvoir se prévaloir d'un bilan positif face à lui, puisqu'il menait 6-4 avant ce match et restait sur quatre victoires de suite.


Mais l'ex-N.3 mondial a été balayé en 1h20 par l'Espagnol, qui n'a pas eu à défendre la moindre balle de break. Le Majorquin, victorieux à Monte-Carlo et Barcelone, a enregistré sa 11e victoire sur terre battue en 2012, sans le moindre set concédé.


Difficultés de Kvitova


Il rencontrera en 8e son compatriote Fernando Verdasco qui ne l'a jamais battu en 13 rencontres. Un autre duel 100% espagnol opposera David Ferrer (N.5) à Nicolas Almagro (N.11).


Les Français seront également bien représentés en 8e, puisqu'ils sont quatre à s'être qualifiés, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gaël Monfils et Gilles Simon.


Si aucune surprise n'est à signaler dans le tableau masculin, le tournoi dames a déjà perdu l'une de ses grandes favorites, avec la défaite de Petra Kvitova face à sa compatriote Lucie Hradecka (6-4, 6-3).


Face à la 105e mondiale, Kvitova a confirmé ses difficultés de ce début de saison, à l'endroit même où elle avait entamé son irrésistible ascension en 2011.


C'est à Madrid qu'elle avait lancé sa fabuleuse saison, qui l'avait vue passer de la 34e place mondiale à la 2e, avec des victoires notamment à Wimbledon, au Masters et en Fed Cup.


Mais son début d'année 2012 est bien moins convaincant. Elle a aligné trois demi-finales à Sydney, à l'Open d'Australie et à Stuttgart, mais aussi des éliminations prématurées à Indian Wells et Miami.


N.2 mondiale en début d'année, elle est déjà redescendue au 4e rang et pourrait perdre une ou deux places supplémentaires après son échec à Madrid.


Les autres grandes dames du circuit sont, elles, au rendez-vous. L'Australienne Samantha Stosur (N.5), la Chinoise Li Na (N.8) et la Bélarusse Victoria Azarenka, N.1 mondiale, se sont qualifiées pour les quarts de finale, où ces deux dernières seront opposées.

Publicité clickBoxBanner