Tennis En deuxième match de la journée sur la Rod Laver Arena, Mertens s'est assurée de poursuivre son parcours de rêve dans cet Open australien, auquel elle participe dans le tableau final pour la toute première fois.

Elle se retrouve dans le dernier carré sans avoir perdu un seul set en chemin, et après avoir surpris les observateurs de tous pays par son assurance et un service impressionnant. Après avoir réalisé deux fois le break dans le premier set, la Belge n'a pas immédiatement réussi à boucler cette manche sur son service, mais a fini par l'empocher en un peu plus de 40 minutes, 6-4.

Elle a ensuite débuté le second set sur les chapeaux de roue, breakant d'entrée son adversaire et s'envolant au score pour conclure la partie avec un set "parfait" dans les points: 6-4 6-0.

Mertens, 22 ans, n'avait joué jusque-là que quatre tournois majeurs. Elle avait perdu trois fois au premier tour et une fois au troisième.

La dernière Belge demi-finaliste à Melbourne était Kim Clijsters. C'est dans l'académie de cette dernière que Mertens s'est entraînée ces trois dernières années.

Aidée par un tableau relativement favorable jusqu'en quarts de finale (la mieux classée de ses cinq premières rivales était l'Australienne Daria Gavrilova, 23e mondiale), elle a cette fois-ci réussi une grosse performance en battant sa première top 5.

"J'étais un peu stressée à la fin mais j'ai quand même réussi à jouer mon jeu. J'ai essayé d'être agressive, de la faire bouger et de venir un petit plus au filet (15 points marqués sur 20 montées)", a déclaré la gagnante, qui avait aussi battu la Française Alizé Cornet au troisième tour.

Sa domination en quarts de finale a été totale. Svitolina a été repoussée en fond de court et n'a jamais pu sortir de sa passivité. Elle n'a toujours pas dépassé les quarts de finale d'un tournoi majeur.

Mertens affrontera la Danoise Caroline Wozniacki (WTA 2/N.2) en demi-finale.


"J'ai donné tout ce que j'avais"

"I'm out of words !", s'exclama-t-elle. "Je n'ai pas de mots. Je suis envahie par tant d'émotions". Elise Mertens (WTA 37) a créé l'exploit mardi à l'Open d'Australie pour se hisser pour la première fois de sa jeune carrière en demi-finale d'une levée du Grand Chelem. Dans la Rod Laver Arena, la Limbourgeoise, 22 ans, a joué comme dans un rêve pour terrasser l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 4), 23 ans, la favorite des bookmakers, 6-4, 6-0 en 1h13 de jeu.

"J'ai donné tout ce que j'avais. Je me suis battue. Je suis devenue un peu nerveuse sur la fin, mais j'ai joué mon jeu et cela s'est bien passé", confia la numéro un belge à même le court après sa victoire. "Svitolina se déplace très bien et elle était bien rentrée dans la partie. Je savais donc ce serait difficile. J'ai donc essayé de jouer de manière très agressive, de la faire beaucoup bouger et de venir un peu plus souvent au filet".

Elise Mertens est devenue la première joueuse belge à atteindre les demi-finales à l'Australian Open depuis une certaine Kim Clijsters en 2012. Les Australiens étaient évidemment au courant et c'est ainsi qu'il lui fut demandé si elle n'avait pas un message à faire passer à son mentor, chez qui elle s'entraîne.

"En flamand ?", répondit-elle. Non, en anglais, afin que toute la Rod Laver Arena en profite. " 'Bonjour Kim. Merci de me suivre. Je sais que tu m'as envoyé un message avant mon match et hier également. Simplement, ne sois pas trop stressée'. Je vous assure, elle était fort stressée lors de mon précédent match. Elle me l'avait raconté. 'Merci Kim d'avoir regardé. Cela signifie beaucoup pour moi. J'essaie de marcher sur tes traces cette semaine' ", conclut-elle sous les applaudissements du public.

"Tout peut arriver en demi-finale"

"Je ne m'attendais pas vraiment à me retrouver en demi-finale. C'est extraordinaire !", s'esexclama-t-elle. Elise Mertens (WTA 37) était aux anges après sa victoire mardi contre l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 4) 6-4, 6-0 à Melbourne. Pour la première fois de sa carrière, la Limbourgeoise se retrouve dans le dernier carré d'une levée du Grand Chelem. Parmi les quatre meilleures. Et cela, à sa toute première participation à l'Open d'Australie !

"Il s'agit probablement de la plus grande victoire de ma carrière, oui", expliqua-t-elle. "Qui plus est, vu l'adversaire en face. Elle se déplace remarquablement bien. Elle est capable de faire plein de choses, défensivement comme offensivement. Et elle m'avait battue la dernière fois (NdlR : en finale du tournoi d'Istanbul en 2017). Mais bon, j'étais vraiment dans ma bulle, comme l'on dit. Je savais qu'elle ramenait beaucoup de balles et qu'il fallait donc que je rentre dans le terrain et que je vienne un peu plus souvent au filet. Et j'ai très bien joué."

Le conte de fées continue donc pour Elise Mertens, qui a remporté son dixième match officiel consécutif depuis le début de l'année, après son titre au tournoi WTA de Hobart. Jeudi, la native de Louvain retrouvera la gagnante du quart de finale entre la Danoise Caroline Wozniacki (WTA 2) et l'Espagnole Carla Suarez Navarro (WTA 39).

"Le hasard veut que je les ai rencontrées toutes les deux dans le même tournoi l'an dernier, à Bastad. J'avais battu Suarez Navarro en trois sets, puis j'avais perdu contre Wozniacki, en trois sets. Mais c'était sur terre battue. Je m'attends de toute manière à un match difficile. Mais bon, c'est une demi-finale. Tout peut arriver. En outre, je n'aurai rien à perdre. Je serai l'outsider, un peu comme aujourd'hui. Mais je suis prête et j'ai encore de l'énergie", conclut-elle.


11e Belge à accéder aux demies d'un Grand Chelem

Elise Mertens a atteint mardi le dernier carré de l'Open d'Australie, un exploit qui la place déjà dans un groupe assez fermé, celui des Belges ayant réussi, en tennis, à atteindre les demi-finales d'un des tournois du Grand Chelem, les rendez-vous les plus prestigieux de ce sport. Chez les femmes, elle est seulement la 6e à y arriver, dans la lignée de Justine Henin, Kim Clijsters ou encore Yanina Wickmayer.

DAMES

Nelly Adamson: finaliste Roland-Garros 1938 (victorieuse en tant que Française en 1948, finaliste en 1949 et demi-finaliste en 1954)

Justine Henin: gagnante Open d'Australie 2004, gagnante Roland-Garros 2003, 2005, 2006 et 2007, gagnante US Open 2003 et 2007, finaliste Open d'Australie 2006 et 2010, finaliste Wimbledon 2001 et 2006, finaliste US Open 2006, demi-finaliste Open d'Australie 2003, demi-finaliste Roland-Garros 2001, demi-finaliste Wimbledon 2002, 2003 et 2007

Kim Clijsters: gagnante Open d'Australie 2011, gagnante US Open 2005, 2009 et 2010, finaliste Open d'Australie 2004, finaliste Roland-Garros 2001 et 2003, finaliste US Open 2003, demi-finaliste Open d'Australie 2002, 2003, 2006, 2007 et 2012, demi-finaliste Roland-Garros 2006, demi-finaliste Wimbledon 2003 et 2006

Yanina Wickmayer: demi-finaliste US Open 2009

Kirsten Flipkens: demi-finaliste Wimbledon 2013

MESSIEURS

Paul de Borman: demi-finaliste Wimbledon 1904

Jean Washer: demi-finaliste Roland-Garros 1925

Jacky Brichant: demi-finaliste Roland-Garros 1958

Filip Dewulf: demi-finaliste Roland-Garros 1997

Xavier Malisse: demi-finaliste Wimbledon 2002