Tennis Le Liégeois, repris aux FOJE en octobre, a franchi un cap symbolique hier à Eupen

Arnaud Bovy, 17 ans, a reçu une wild-card venue d’Eupen où il a disputé lundi en soirée son premier match d’un 15.000$. Premier match, première victoire et premier point ATP. "Je disputais mon premier match pro ", confirmait-il en sortant du court. "Je prends mon premier point ATP. J’espère qu’il sera le premier d’une longue série. Je ne compte pas m’arrêter ici."

Sans le moindre classement ATP, il se frottait d’emblée à un compatriote qui est 682e. Maxime Pauwels était même 6e tête de série à Eupen. Le joueur de 20 ans honorait son rang en prenant la première manche 6-3, mais Arnaud Bovy réagissait en arrachant les deux sets suivants 6-2, 6-3 au terme d’une bataille de 2 h 02. À 5-3, il ne tremblait pas et prenait son dernier jeu de service sans concéder de point. "Au premier set, cela se joue à rien. Je me suis accroché au deuxième. Au 3e, j’ai joué le feu. Mon service était très bon. Je venais chercher les points au filet."

Au prochain tour , le Liégeois affrontera Francois Arthur Vibert. Ce Français de 28 ans a eu son meilleur classement (ATP 591) en 2012. "Je ne le connais pas du tout. En fait, je ne connais personne."

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Arnaud Bovy a également appris qu’il répondait aux critères de sélection pour participer aux FOJE en octobre à Buenos Aires. Il sera notre seul représentant belge en tennis.

"C’est une belle reconnaissance", continuait le joueur de 17 ans. "C’est même une reconnaissance de dingue. Je vais représenter mon pays aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. C’est une nouvelle grande expérience pour moi."

Décidément, tout s’accélère pour ce jeune qui ne manque pas de talent. En quelques mois, il a découvert les qualifs en Grand-Chelem, les 15.000 dollars, les championnats d’Europe et bientôt les FOJE. "Oui, je bosse pour vivre toutes ces expériences."

Et il n’a pas fini de bosser !