Tennis L'ancien entraîneur de Justine Henin collaborera avec la Russe uniquement dans le cadre de l'Académie de son ancienne joueuse

PARIS Carlos Rodriguez, contacté vendredi par Belga, a démenti l'information publiée vendredi par les journaux flamands Het Nieuwsblad et De Standaard, selon laquelle il va devenir le coach permanent d'Anna Chakvetadze, 6e joueuse mondiale de tennis. Il a toutefois précisé qu'il est prêt dans le cadre de l'Académie de tennis Justine N1 de collaborer de manière continue avec la Russe.

"Il n'y a rien de changé par rapport à ce que j'ai annoncé auparavant", a déclaré Carlos Rodriguez. "Je ne voyagerai plus avec personne. Je donne désormais la priorité à ma famille et à l'académie." "J'ai été contacté par l'agent d'Anna Chakvetadze qui m'a demandé de l'aider avant Roland Garros. Nous l'avons invitée à Limelette. Elle a passé une semaine ici. Nous lui avons fourni un sparring et un entraîneur. Elle s'est montrée ravie par l'ambiance. Anna était à la recherche d'un encadrement plus professionnel. Elle était intéressée pour que je l'accompagne cette année à Roland Garros, ce qui n'était pas possible pour moi. Ce qui a été décidé c'est qu'un entraîneur, l'Espagnol Carlos Pons, l'accompagnerait à Roland Garros pour s'informer et regarder. Ensuite, un programme serait mis en place et si elle était d'accord un contrat serait signé."

"Pour l'instant, rien n'a été signé", a encore précisé l'Argentin. "Je sais qu'elle a quitté Roland Garros (après son élimination au 2e tour du simple, jeudi, ndlr), pour retourner chez elle, faire le point et se retrouver en famille. Nous nous reverrons la semaine prochaine. Nous allons nous mettre à table et fixer des objectifs ensemble, ce qui est important pour moi, et avoir un plan de carrière. Elle dispose d'une marge de progression intéressante mais devra effectuer un travail conséquent. Elle ne sait pas ce qui l'attend. Si elle est d'accord de s'y soumettre alors nous pourrons signer un contrat de collaboration pour six mois ou un an."

"Dans ce cas, quand elle viendra jouer à Limelette, je serai présent sur le terrain en compagnie de son entraîneur, comme avec de nombreuses joueuses de 12-13 ans dans cette Académie. Pour le reste je resterai en contact avec elle et avec son entraîneur. Mais elle sait que je ne la suivrai pas sur les tournois."
"J'ai choisi Oscar Pons pour l'accompagner car c'est l'entraîneur qui a le plus de crédit et d'expérience à ce niveau. Maintenant, il faut voir si le relationnel entre eux deux fonctionnera", a conclu, à l'agence Belga, l'ancien mentor de Justine Henin.

© La Dernière Heure 2008