Tennis

L'ancien numéro un mondial Novak Djokovic s'est extirpé mercredi d'une situation mal engagée face à Adrian Mannarino au 2e tour du tournoi de Cincinnati, alors qu'Alexander Zverer n'a toujours pas réussi à gagner un match à Cincinnati.

Le Serbe, vainqueur de Wimbledon, a remonté un handicap d'un set face au Français (ATP 28) avant de s'imposer assez facilement dans les deux dernières manches (4-6, 6-2, 6-1).

"Je ne me sentais pas bien, je n'ai pas passé une bonne nuit et j'avais des douleurs pendant un set et demi", a avoué Novak Djokovic (ATP 10), 31 ans, visiblement gêné par des crampes d'estomac et qui a fait appel au médecin pendant la deuxième manche.

"J'ai réussi à m'en sortir avec l'aide du médecin et de Dieu... Je suis juste heureux d'avoir réussi à surmonter cette épreuve", a ajouté Djokovic, qui espère remporter à Cincinnati le seul Masters 1000 qui manque à son palmarès.

"Bravo à lui (Mannarino, ndlr) pour avoir bien joué pendant le premier set, mais je n'étais pas vraiment moi-même."

Après sa sortie précoce à Toronto la semaine dernière face au prodige grec Stefanos Tsitsipas, l'Allemand Alexander Zverev, 4e mondial, a connu une nouvelle déconvenue face au Néerlandais Robin Haase, 55e à l'ATP, 5-7, 6-4, 7-5.

Zverev n'a jamais gagné le moindre match en quatre participations à Cincinnati.

"Je trouve que j'ai bien joué", s'est félicité Haase, déjà quart-de-finaliste à Toronto.

"Mes retours étaient excellents. Son premier service est arrivé à 220 km/h et je l'ai directement renvoyé. J'étais bon de mon côté du court."

"Aujourd'hui, il faut avoir un peu de chance contre des membres du top 10 ou du top 20, voire du top 50."

L'aîné d'Alexander Zverev, Mischa, 44e joueur du monde, a lui aussi quitté le tournoi après sa défaite 7-6 (7/5), 7-5, face au Bulgare Grigor Dimitrov, 5e mondial, lauréat du Masters de Cincinnati l'an dernier.

Marin Cilic, 7e mondial, vainqueur du tournoi en 2016, s'en en sorti en trois sets contre le Roumain Marius Copil (ATP 92), issu des qualifications, 6-7 (4/7), 6-4, 6-4.

Le Sud-Africain Kevin Anderson, 6e mondial et finaliste à Wimbledon, a mis fin au parcours de Jérémy Chardy (ATP 46) en s'imposant 7-6 (8/6), 6-2. Il retrouvera au tour suivant David Goffin, 11e mondial.

Malgré un gros passage à vide dans le deuxième set, Nick Kyrgios (ATP 18), finaliste dans l'Ohio la saison dernière, a dominé Borna Coric (ATP 21) 7-6 (7/1), 0-6, 6-3.

Stan Wawrinka (ATP 151) a justifié la wild-card que lui ont accordée mardi les organisateurs de l'US Open en venant à bout du Japonais Kei Nishikori (ATP 23) 6-4, 6-4.