Tennis

Serena Williams a prôné l'apaisement samedi après avoir été prévenue par le président de la Fédération française de tennis (FFT) qu'elle ne pourrait plus jouer à Paris dans une tenue similaire à la combinaison noire qu'elle portait lors de la dernière édition de Roland-Garros.

"Je pense que les tournois du Grand Chelem ont le droit de faire ce qu'ils veulent", a expliqué Williams lors d'une conférence de presse à deux jours du coup d'envoi de l'US Open (27 août-9 septembre). "Je pense aussi que s'ils savent que certaines choses ont une raison médicale, il n'y a aucune raison qu'ils ne soient pas OK".

© AP
 Dans un entretien à Tennis Magazine, le président de la FFT Bernard Giudicelli a estimé que l'Américaine aux 23 titres en Grand Chelem était allée "trop loin" cette année avec sa tenue, une combinaison noire, avec une ceinture rose, inspirée du film 'Black Panther'.

"Cette tenue ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et l'endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin", a déclaré le dirigeant.

© AP
Williams qui disputait à Paris son premier tournoi du Grand Chelem depuis la naissance de sa fille en septembre 2017, avait expliqué que cette combinaison, outre son design novateur, avait des vertus médicales, puisqu'elle favorisait "une meilleure circulation sanguine".