Tennis

Le coup de poker. Son classement, 56e mondial, ne le plaçait pas forcément parmi les favoris, mais Yannick Noah a fait le pari de sélectionner Benoît Paire aux côtés de Lucas Pouille (ATP 17) et de Richard Gasquet (ATP 25), pour affronter l'Espagne en demi-finales de la Coupe Davis (14-16 septembre) au Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq maudit pas les Diables Rouges.

Yannick Noah, privé de Jo-Wilfried Tsonga (ATP 65), toujours convalescent et qui n'a plus joué depuis le 10 février, a également retenu, Nicolas Mahut (ATP 21 en double), Julien Benneteau (ATP 50, ATP 94 en double) et Adrian Mannarino (ATP 29) en remplaçant.

La sensation de cette liste est sans conteste la sélection de Benoît Paire, un joueur à la fois fascinant mais aussi à l'occasion fantasque et au mental parfois défaillant, qui n'avait encore jamais été sélectionné en équipe de France.

Pendant des semaines le joueur de 29 ans a affiché son envie de participer à cette rencontre, multipliant les déclarations dans ce sens.

"Benoît a un profil intéressant par rapport aux adversaires. Il me tarde de travailler avec lui. Il peut nous être très utile en troisième contre cette équipe d'Espagne. Il y a pas mal d'options", a expliqué Noah.

Concernant l'absence de Pierre-Hugues Herbert (ATP 22 en double), l'habituel partenaire de Nicolas Mahut, le capitaine a indiqué que le Strasbourgeois souffrait des ischio-jambiers, et qu'il devait observer un arrêt de 15 jours.

Cette absence profite du coup à Julien Benneteau qui pensait avoir disputé le dernier match de sa carrière contre l'Alelmand Jan-Lennard Struff, la semaine dernière au 2e tour de l'US Open.

Le sélectionneur espagnol Sergi Bruguera a lui appelé Rafael Nadal (ATP 1), Pablo Carreno Busta (ATP 12), Roberto Bautista Agut (ATP 22), Feliciano Lopez (ATP 63) et Marcel Granollers (ATP 107).

L'autre demi-finale opposera la Croatie et les Etats-Unis, tombeurs 4-0 de la Belgique, tête de série numéro deux, en quarts, sur terre battue à Zadar. Les Americains n'ont plus atteint la finale depuis leur victoire de 2007.

La France qui avait battu la Belgique 3-2 en finale, est tenante du titre.