Tennis

Albert Ramos Vinolas (ATP 21) a qualifié l'Espagne pour les quarts de finale de la Coupe Davis en apportant à son pays le troisième point contre la Grande-Bretagne, avec un succès en simple devant Cameron Norrie (ATP 114) en quatre sets, 7-6 (7/4), 2-6, 7-6 (7/4), 6-2.

Norrie, bourreau vendredi de Roberto Bautista Agut (ATP 23) et devenu le héros d'une équipe britannique affaiblie sans Andy Murray (ATP 20) et Kyle Edmund (ATP 26), a bataillé 3 heures et 47 minutes, mais il a fini par s'incliner sur la terre battue de Marbella, en Andalousie.

Ramos avait déjà apporté le premier point à l'Espagne vendredi en battant Liam Broady (ATP 165) 6-3, 6-4, 7-6 (8/6), avant la victoire, 6-4, 6-4, 7-6 (7/4) de la paire Pablo Carreño-Feliciano Lopez contre Jamie Murray/Dominic Inglot, samedi dans le double

Après ce 1er tour victorieux, les Espagnols recevront en quarts de finale (6-8 avril) l'Allemagne, qui a dompté l'Australie.

L'Italie en quarts de finale après voir battu le Japon

L'Italien Fabio Fognini (ATP 22) a battu le Japonais Yuichi Sugita (ATP 41) en cinq sets disputés pour permettre à l'Italie de s'imposer 3-1 et de se qualifier pour les quarts de finale, dimanche lors du 1er tour du groupe mondial de la Coupe Davis de tennis à Morioka, au Japon.

Fognini a battu Sugita 3-6, 6-1, 3-6, 7-6 (8/6), 7-5 au terme d'un match marathon de quatre heures, huit minutes.

L'Italien qui avait pris le dessus en cinq sets, 6-4, 3-6, 4-6, 6-3, 6-2 sur Taro Daniel (ATP 100) vendredi, et gagné le double avec Simone Bolleli, 7-5, 6-7 (4/7), 7-6 (7/3), 7-5 contre Yasutaka Uchiyama et Ben Mclachlan, samedi, aura au total passé 11h41 sur le court en dur de la Morioka Takaya Arena en trois jours

Le Japon espérait atteindre les quarts de finale de la Coupe Davis pour la deuxième fois seulement après 2014.

L'Italie rencontrera la France, tête de série numéro un, ou les Pays Bas en quarts.

L'Allemagne d'Alexander Zverev bat l'Australie de Nick Kyrgios

Le N.1 allemand Alexander Zverev (ATP 5) s'est montré brillant pour battre l'Australien Nick Kyrgios (ATP 14) et offrir la victoire à son équipe dimanche au premier tour de la Coupe Davis.

Zverev, qui avait été à la peine vendredi et avait dû batailler cinq sets pour venir à bout du tout jeune Alex De Minaur 5atp &"ç°, a cette fois joué un superbe tennis pour s'imposer en trois manches 6-2, 7-6 (7/3), 6-2 et propulser l'Allemagne en quarts de finale.

Les Allemands affronteront le vainqueur de la rencontre entre l'Espagne et la Grande-Bretagne.

Kyrgios, qui avait battu de manière convaincante (trois fois 6-4) Jan-Lennard Struff (ATP 58) samedi, n'a cette fois rien pu faire. L'Australien semble toutefois avoir été handicapé par un problème au coude droit dès la première manche, un problème qui est allé en s'accentuant, l'Australien agitant souvent son bras entre les échanges.

"Clairement, ça m'a beaucoup gêné", a regretté l'Australien, frustré, qui a écopé d'un point de pénalité dans le jeu décisif de la deuxième manche pour avoir fracassé sa raquette. "C'est dur d'être sur le court et de ne pas pouvoir jouer son meilleur tennis".

Le double allemand (Tim Puetz/Jan-Lennard Struff) s'était imposé en cinq sets samedi contre John Peers et Matthew Ebden.

L'an passé, les coéquipiers de Zverev avaient été sortis (1-4) dès le premier tour par la Belgique, qui avait ensuite éliminé l'Australie (3-2) en demies.

La Croatie élimine le Canada et file en quarts de finale

La Croatie s'est qualifiée pour les quarts de finale du Groupe mondial de la Coupe Davis, après la victoire de Borna Coric contre le Canadien Denis Shapovalov dans le premier simple de dimanche à Osijek.

La Croatie mène désormais 3 à 1 contre le Canada, dans cette rencontre du premier tour, et le dernier simple sera disputé sans enjeu.

Borna Coric (N.47 mondial) a battu Denis Shapovalov (N.48) 6-4, 6-4, 6-4, apportant ainsi le 3e point décisif à la Croatie, synonyme de qualification en quart, que les Croates disputeront contre le Kazakhstan du 6 au 8 avril.

Après l'égalité (1-1) à l'issue de la première journée, vendredi, Marin Cilic et Ivan Dodig avaient rapproché samedi la Croatie de cette qualification en battant, dans les doubles, Daniel Nestor et Vasek Pospisil.

Vainqueur du saladier d'argent en 2005 et finaliste en 2016, la Croatie avait été éliminée en 2017 dès le premier tour par l'Espagne.

Le bizut Mannarino envoie la France en quarts

La France conservera la Coupe Davis au moins un tour de plus! Adrian Mannarino s'est bien rattrapé dimanche et a offert le point de la qualification en quarts de finale aux Bleus à l'issue d'un match marathon face au N.1 néerlandais Robin Haase (4-6, 7-6 (7/5), 7-5, 6-7 (2/7), 7-5).

Après les blessures de ses deux titulaires en simple, Jo-Wilfried Tsonga (genou gauche) et Lucas Pouille (cou), la France s'en est finalement bien sortie (3-1) et ira défier l'Italie de Fabio Fognini sur ses terres du 6 au 8 avril.

Elle le doit à Richard Gasquet, solide vendredi, au duo reconstitué Pierre-Hugues Herbert/Nicolas Mahut samedi, et donc à Mannarino, dont le rêve de jouer sous le maillot bleu avait tourné au cauchemar il y a deux jours.

Pour sa première sélection, le remplaçant de dernière minute s'était incliné en trois sets face à Thiemo de Bakker, ex-40e mondial retombé au 369e rang après des blessures.

Dimanche tout s'est bien terminé avec un succès en cinq sets et 4h25 de combat à la halle olympique d'Albertville où sa patience et son jeu de relanceur ont fait plier le N.1 néerlandais, un peu émoussé physiquement.

Le grand Haase (1,91 m) livrait son troisième match en trois jours alors que le Valdoisien, 29 ans, avait pu récupérer une journée, samedi, et mettre derrière lui un premier match au goût d'inachevé.

Mannarino avait des circonstances atténuantes. Jeudi matin, il s'entraînait tranquillement près de Roland-Garros lorsque la capitaine Yannick Noah l'a appelé à la rescousse pour pallier le forfait de Jo-Wilfried Tsonga, blessé au genou gauche.

Le vendredi, le pépin physique au cou de Lucas Pouille avait offert une promotion à ce gaucher, au gabarit léger (1,80 m, 70 kg), devenu alors le N.1 de circonstance de son équipe.

Grâce à son opiniâtreté dimanche, Richard Gasquet n'aura pas à livrer pour la première fois un cinquième match décisif et remettra ça à plus tard sur la route d'un éventuel doublé.

C'est le dernier objectif du capitaine Yannick Noah, qui quittera le banc en fin d'année pour voguer vers d'autres horizons.

Aidé par la baraka l'an passé, le capitaine aux trois trophées (1991, 1996, 2017) a joué de malchance lors de ce coup d'envoi de la campagne 2018.

Mais il n'aura pas à regretter son choix d'avoir sélectionné Mannarino, alors que Gaël Monfils, contacté aussi, ne se sentait pas "prêt" (dixit Noah), à effectuer son retour dans l'équipe dans ces circonstances.

Gêné, dans le premier set, par le service et la puissance en coup droit de Haase, le 25e mondial s'est accroché. Sa patience a été récompensée dans la deuxième manche lorsque Haase a servi pour mener 2 sets à rien.

- Rendez-vous avec Fognini -

Le grand perdant du weekend (3 défaites) a craqué après des longs échanges avec Mannarino et le match a basculé.

Contraint de défendre sept balles de break dans le troisième set, le N.1 batave a fini par concéder un jeu de service blanc.

Usé physiquement, Haase craquait de nouveau dès le 3e jeu de la quatrième manche, et semblait au bout du rouleau. Mais Mannarino, au moment de servir pour le match (5-4), n'a pas saisi l'occasion et a dû batailler un set de plus.

Pour finalement l'emporter au bout du suspense.

Rendez-vous maintenant dans deux mois de l'autre côté des Alpes, où Fognini et ses collègues recevront très certainement les Bleus sur terre battue.

Au Japon, la sélection transalpine a validé son billet pour les quarts de finale dimanche grâce à son leader.

Après son succès lors du premier simple vendredi, puis lors du double au côté de Simone Bolelli, "Fogna" a dominé le Nippon Yuichi Sugita, lui aussi au terme d'un marathon (4h08) en cinq sets.