Tennis Le dernier duel face aux USA, en 2005 à Louvain, avait été très tendu.

C’est donc face aux États-Unis que la Belgique disputera son quart de finale. La rencontre se déroulera du 6 au 8 avril (juste après le Masters 1000 de Miami). Depuis la création de la Coupe Davis, l’équipe américaine a remporté le Saladier d’Argent à 32 reprises. C’est évidemment un record. Mais sa dernière victoire remonte à 2007. Une éternité ! Jim Courier, élevé au rang de capitaine, espère donc mettre fin, cette année, à cette longue disette.

Il peut compter, dans sa sélection, sur des joueurs comme Sam Querrey (ATP 12), John Isner (ATP 19), Ryan Harrison (ATP 43) ou Steve Johnson (ATP 50). Les noms ne résonnent sans doute pas comme ceux de John McEnroe, Jimmy Connors ou Andre Agassi mais c’est un bloc très solide, surtout sur une surface rapide. Tout indique que c’est d’ailleurs sur ce revêtement que se disputera la rencontre. À cette époque, il même possible qu’elle ait lieu en extérieur.

Les deux nations se sont déjà affrontées à quatre reprises. Chaque fois, les Américains se sont imposés, dont deux fois (en 1953 et en 1957) lors de la phase finale en Australie. C’était l’époque de Philippe Washer et Jacky Brichant.

Mais c’est, assurément, le dernier duel de Louvain, en 2005, qui fut le plus tendu. Les Américains s’étaient imposés 1-4 mais la partie s’était déroulée dans une ambiance bizarre, voire carrément électrique. Lors du dîner officiel précédent la rencontre, un mot humoristique du capitaine belge Steven Martens était mal passé dans le camp américain. L’ambiance devint détestable en coulisses. Et puis sur le court ! Dans le dernier set du simple entre Olivier Rochus et Andy Roddick, l’arbitre commit, en outre, une grossière erreur d’arbitrage sur une balle de break pour l’Auvelaisien. Roddick aurait pu faire preuve de fair-play mais, vu le contexte, il ne proposa jamais de rejouer le point.

"Ma balle était 10 centimètres à l’intérieur du court. Tout le monde l’a vue", fulminait Oli à la fin de la rencontre. Depuis les eaux se sont calmées !