Tennis

Steve Darcis est arrivé à Pékin traumatisé par l’occasion manquée à Shenzhen.

Le match à Shenzhen face à Alexander Zverev a hanté Steve Darcis pendant les qualifications et l’a encore rattrapé lundi au moment de boucler l’affaire face à Pablo Carreno Busta. De 6-0, 5-2 à 5-4 et 40-15 service espagnol, le spectre d’une nouvelle désillusion n’était pas loin. Mais le Darcis version 2017 a beaucoup de ressources. Et il voit loin.

Vous deviez être content de le boucler ce deuxième set…

"Le match de la semaine dernière à Shenzhen n’a pas arrêté de me trotter dans la tête... Et là les trois balles de match ratées à 5-2, je fais un mauvais jeu de service derrière puis lui se retrouve à 40-15 et je me voyais déjà à 5-5 quasiment dans l’avion...sans plus aucune raquette (sourire) . Là, c’est vrai que ça fait du bien parce que je jouais très bien et que je trouvais que je méritais vraiment de gagner le match. Mais voilà, quand tu ne sais pas finir, c’est toujours embêtant…"