Tennis

Vainqueur de Robin Haase (7-5, 6-3), David Goffin monte véritablement en puissance ces dernières semaines. Il aura un beau coup à jouer face à Kyle Edmund au prochain tour.

Quel regard portez-vous sur votre niveau de jeu dans ce match ?

C’était un très bon match. Ce n’est jamais facile face à Robin car il donne toujours des balles difficiles et il faut se battre sur chaque point jusqu’à la fin. C’est un joueur qui sent vraiment bien le jeu. Dans le premier set, j’ai fait quelques mauvais choix en me trompant de côté, j’ai aussi raté quelques volées, des coups faciles, et du coup il est revenu. Le premier set a été la clé finalement et j’ai su très bien joué à la fin. J’ai réussi à mieux attaquer dans le deuxième set et à bien servir, ça a fait la différence.

Vous avez aussi bien négocié les conditions de ce court 3 avec cette partie à l’ombre...

L'acoustique et le recul sont un peu différents sur court aussi, mais je savais que les conditions y avaient été top les années dernières donc je n’ai pas été déçu. C’est vrai que ce n’était pas facile avec l’ombre en plein milieu du court quand je voulais jouer vers l’avant mais je suis resté bien concentré sur ce que je pouvais contrôler.

Le deuxième set était d’ailleurs vraiment très bon…

Oui, là j’ai vraiment su concrétiser mes opportunités et le maintenir la tête sous l’eau. Dans le premier set par deux fois je n’ai pas concrétisé mon break mais pas parce que j’ai mal joué car j’allais vers l’avant, j’avais des bonnes frappes. En étant encore un peu plus appliqué, ça aurait pu faire encore un meilleur match mais je suis très satisfait, c’était vraiment un très bon match et il faut le sortir Robin ici dans ces conditions sur terre battue.

Comment jugez-vous votre état de confiance en ce moment ?

Pas mauvais ! Les conditions sont différentes ici alors je ne savais pas vraiment comment ça allait se passer mais je suis vraiment heureux de la façon dont je joue, dont je sers, dont je bouge. C’est vraiment positif pour la suite. Je ne pense pas être très loin de mon meilleur niveau, je ne suis plus blessé, j’ai beaucoup travaillé physiquement pour cette saison sur terre battue.

Vous vous entraînez souvent avec Rafael Nadal et Novak Djokovic, ça vous aide quand le moment arrive de les jouer ?

Oui et non parce que du coup eux aussi me connaissent plus. Il y a beaucoup moins l’effet de surprise évidemment qu’il y a plusieurs années. Mais j’essaie de me raccrocher à eux car depuis des années ils tirent tous les joueurs. On essaie de s’accrocher à eux, de trouver des solutions. Ils m’ont certainement fait progresser.

Que pensez-vous de votre prochain adversaire, Kyle Edmund ?

Il joue très bien cette année, n’a fait que progresser ces dernières saisons et je crois qu’il a encore passé un cap. C’est un joueur très agressif, avec un énorme coup droit et il est encore jeune donc il a un grand futur. Ce ne sera pas facile face à lui dans des conditions où il peut tirer profit de sa lourdeur de balle, de son gros service et bien entendu de son coup droit.