Tennis

David Goffin (n°9) a battu Yuichi Sugita (Jap) 4-6, 6-1, 6-4.

L Un changement de surface fait parfois le plus grand bien. C’est sûrement ce que s’est dit David Goffin ce mardi (23 heures belges) après sa victoire contre le Japonais Yuichi Sugita (ATP 46). Battu par le 412e mondial à Umag (terre battue) en quarts de finale, pour sa rentrée sur le circuit, puis à Gstaad (terre battue) au même stade, David Goffin (ATP 13) a retrouvé le sourire du côté du tournoi de Montréal (ATP 1000). Sur la surface dure canadienne, le Liégeois n’a pas seulement retrouvé le sourire et la victoire, mais également une partie de son tennis.

Pourtant, tout laissait croire que notre meilleur joueur se dirigeait à nouveau vers une troisième défaite depuis son retour à la compétition. Goffin, agressif et appliqué, entamait plutôt bien le premier set en prenant, à trois jeux à deux, le service de son adversaire. Mais le Belge, en manque de confiance, avait du mal à confirmer sa supériorité et Sugita en profita pour enchaîner les quatre jeux suivants (6-4). Mais avec David Goffin, la vérité d’un moment n’est pas l’autre. Revigoré et touché dans son orgueil, le Liégeois n’a rien laissé à son adversaire dans le deuxième set (6-1), avant de tenir en haleine le public canadien et de s’imposer sur le fil (6-4) au troisième set.

L’US Open en ligne de mire Par moments, Goffin a su atteindre un niveau de jeu qui fait de lui un des meilleurs joueurs du monde. Un jeu marqué par sa régularité, son agressivité et son efficacité sur le retour de services. Il le sait  : après une blessure à la cheville encourue à Roland Garros, le Liégeois de 26 ans n’avait plus vraiment le droit à l’erreur après ses deux échecs sur terre battue.

Cette fois, David Goffin n’a pas tremblé, comme si l’approche de l’US Open l’avait quelque peu réveillé. Ce succès, face au 46e joueur au classement ATP, n’a évidemment rien d’exceptionnel, mais il ouvre des perspectives intéressantes pour le Grand Chelem américain. Il ne reste qu’à David Goffin de confirmer ses bonnes dispositions au deuxième tour, face au Sud-Coréen Hyeon Chung (ATP 56).