Tennis

Le Serbe n’a pas oublié d’où il revient et se sert en fait de deux dernières saisons douloureuses pour revenir encore plus fort.

Après tout ce que vous avez traversé, on imagine que vous savourez encore plus ces moments désormais non ?

"Tout à fait. J’ai aussi essayé de ne pas comparer ma forme actuelle à celle des grandes années car toute ma vie avait été mise sens dessus dessous depuis deux ans. Si on m’avait après mon opération du coude en février que j’allais gagner Wimbledon, l’US Open et Cincinnati, j’aurais eu du mal à le croire ! Mais en même temps il y avait toujours quelque chose en moi qui imaginait, espérait et croyait être capable de retrouver mon meilleur niveau rapidement. Dans la vie il faut parfois attendre longtemps pour mériter les bonnes choses."

Que ressentez-vous après avoir égalé le record des 14 titres du Grand Chelem de Pete Sampras ?

"J’ai un énorme respect pour l’histoire de ce sport, pour tous ces champions qui nous ont ouvert la voie. Pete Sampras est l’une des plus grandes légendes du jeu, mon idole de jeunesse, le premier que j’ai vu à la télévision et qui m’a donné envie de jouer au tennis. Me retrouver au coude à coude avec lui dans les records c’est incroyable, c’est un rêve devenu réalité."

Les gens vont se dire que c’est un retour à la normale, vous gagnez des Majeurs c’est facile… Pouvez-vous leur expliquer combien cela a en fait été dur de vous reconstruire ?

"Cela n’a pas été facile du tout, en effet. Il a fallu prendre du recul, apprécier les choses simples dans ce que je faisais, garder les pieds sur terre, rester humble. J’adore ce sport, et aussi longtemps que j’ai toujours cette flamme en moi, je continuerai. Je sens que j’ai encore cette passion en moi, cette volonté de continuer à travailler et à me dédier à ce sport. Il faut beaucoup de sacrifices, d’efforts et d’énergie afin de se donner une chance de gagner ces grands trophées. Je vois aussi combien les autres travaillent et ça me donne envie de bosser encore plus fort. Et puis j’ai ma famille avec moi désormais sur les grands tournois, ce qui m’aide également."