Tennis Elise Mertens dresse un bilan positif de sa tournée asiatique…

Malgré la défaite, Elise Mertens est bien consciente du chemin parcouru encore en cette fin de saison. La 38e joueuse mondiale a eu sa chance face à Caroline Garcia, récemment titrée à Wuhan, en menant 4-0 dans le premier set et en servant deux fois pour son gain à 5-4 et 6-5. Mais, à chaque fois, la Française a su hausser le ton. Alors qu’il ne lui reste qu’un tournoi à jouer cette année (Luxembourg), Mertens a vraiment trouvé ses marques au plus haut niveau sur le circuit. Elle avait donc quand même le sourire au moment de parler de la fin de sa tournée asiatique.

C’était très bien parti, mais quand Garcia est vraiment rentrée dans le match c’est devenu compliqué, non ?

"Oui, c’est cela. Au début c’était facile pour moi, elle n’était pas dans le match mais après elle a bien servi, surtout dans le deuxième set, et je n’ai plus eu de points faciles. Je sers pour le set à 5-4 et 6-5 donc je crois que là il y a vraiment un truc à travailler au niveau du service… Ce n’était pas vraiment de la tension, c’est juste que parfois mon service ne va pas comme je veux (sourire) . Mais j’ai tout donné, c’était très proche, mais c’est comme ça…"

Comment sortez-vous d’un tel match : en colère contre vous ou en vous disant que vous avez tout tenté ?

"Les deux, je crois. J’ai tout donné, ça s’est joué sur des petites choses. Je suis un peu déçue. C’est dommage, c’était une belle occasion…"

Quelle est la suite de votre programme ?

"Je reste encore un jour ici et après je rentre à la maison ! Le prochain tournoi c’est Luxembourg dans deux semaines, donc j’ai une semaine d’entraînement et de physique avant pour le préparer. Je vais tout donner là-bas, c’est près de la maison et il y aura ma maman et mon papa qui regarderont les matchs."

Le bilan de cette tournée en Asie est quand même très positif ?

"Oui, je crois ! Mon niveau est encore monté d’un cran ici. Désormais, quand je rentre sur le court, je trouve ça plus facile car j’ai déjà joué contre le Top 20, donc j’ai pris beaucoup d’expérience. Il faut se faire à leur vitesse, à l’intensité et trouver une régularité car face à elles tu ne peux pas avoir trop de hauts et de bas."