Tennis

David Goffin sait ce qu'il doit gommer s'il veut croire à une victoire en Grand Chelem.

Âgé de 59 ans, McEnroe n'a toujours pas raccroché. Et il garde un avis bien particulier sur le tennis actuel, dont le parcours de David Goffin : "Il est de ce genre de gars qui ont gravi les échelons à leur manière. Goffin ne montre pas beaucoup d’émotions sur le court, qu’elles soient positives ou négatives. D’après moi, il doit changer quelque chose à ce niveau-là s’il veut aller encore plus loin dans un grand tournoi. Il devrait mettre le feu sur le terrain. Emmener le public avec lui et être davantage démonstratif pourrait en faire un joueur encore plus fort et plus redoutable", regrette l'ancien tennisman.

Il manque à notre compatriote ce petit quelque chose pour passer au dessus de ses plus redoutables adversaires et ainsi croire dur comme fer à un succès en Grand Chelem : "Il lui manque quelques centimètres ! Il est plus rapide, plus intelligent que beaucoup de joueurs, et puis, il a un toucher remarquable et une science du jeu innée. Mais d’autres ont cet avantage de puissance, notamment au service, auquel il ne peut prétendre, même s’il a progressé et travaillé énormément dans ce domaine. Avec ses armes, c’est difficile pour lui sur les grands rendez-vous de passer au-dessus du Top 3 . Pour moi, c’est déjà un formidable accomplissement d’avoir accédé au Top 10", tempère McEnroe.

Voilà David Goffin averti, lui qui retrouve le court Lenglen où il s'était blessé en se prenant les pieds dans une bâche. Il affrontera le jeune Français Corentin Moutet (ATP 143), 19 ans, bénéficiaire d'une invitation, véritable promesse du tennis français. 

Ce sera à suivre du DH.be