Tennis

La fédération internationale de tennis (ITF) doublera le montant des prix de la Fed Cup l'année prochaine. Les seize pays qui participent au Groupe mondial I (dont la Belgique) et au Groupe mondial II pourront alors se partager 7,5 millions de dollars (6,5 millions d'euros). Cette année, la cagnotte s'élève à 3,7 millions de dollars (3,2 millions d'euros). Cette augmentation s'inscrit dans le cadre d'un certain nombre de réformes que l'ITF a l'intention de mener afin de rendre la compétition féminine par équipes nationales plus attractive à l'instar de la Coupe Davis pour les hommes. Différents formats sont envisagés. Par exemple, un tournoi d'une semaine dans une ville avec seize pays. Cela devrait réduire la charge de travail des joueuses, ce qui devrait attirer un plus grand nombre de meilleures joueuses en Fed Cup. Aujourd'hui, les joueuses se réunissent trois fois par an, lors de trois week-ends (en février, avril et novembre).

En 2019, les capitaines de la Fed Cup pourront choisir cinq joueuses (au lieu de quatre) et le jeu décisif sera introduit dans la troisième manche. La Belgique a reçu la France au premier tour du Groupe mondial I en février.

La réforme de la Coupe Davis a été approuvée la semaine dernière. Cette compétition sera désormais organisée sous la forme d'un tournoi d'une semaine dans un même lieu et regroupera dix-huit pays.

Le format traditionnel de la Coupe Davis, trois jours de tennis avec quatre matchs simples et un double disputés au long de quatre week-ends répartis sur l'année fait partie de l'histoire.