Tennis La Laver Cup a offert une image exceptionnelle lors du double de samedi où Nadal et Federer ont joué du même côté du filet.

Prague a pris congé des plus grandes stars de la planète qui ont animé le week-end des Tchèques. Le premier titre de la Laver Cup a été remis sans grande surprise à l’Europe coachée par Bjorn Borg.

Compétition née sous l’impulsion de Roger Federer en personne, elle s’est achevée symboliquement par la victoire du maître suisse.

La formule avait été bien étudiée. En offrant 3 points par victoire le dimanche, un relatif suspense a perduré malgré l’évident déséquilibre entre les deux équipes.

Les Européens menaient 9-3 à l’issue de la 2e journée, samedi où la Laver Cup a offert une image somptueuse lors d’un double remporté par le mythique duo Federer-Nadal.

"C’était un jour inoubliable. Après avoir été rivaux depuis toutes ces années, être du même côté du court en train de se battre en équipe est quelque chose de spécial", a confié Nadal. Federer, aussi, s’est régalé. "Sur un plan personnel, c’était un grand moment aussi", a ajouté le Bâlois.

Tous deux s’accordent à confirmer qu’ils n’envisageront pas de remettre le couvert sur le circuit ATP. "Ce n’est pas une bonne idée", ont-ils répondu en chœur. Federer en a même plaisanté en s’adressant directement à son compère d’un soir : "Je ne voulais pas tuer tes attentes."

Nadal a réalisé un rêve. "Avoir la possibilité d’avoir Roger tout près de moi est un immense privilège. C’est quelque chose que je voulais faire et aujourd’hui j’ai réalisé cela."

Ils avaient déjà joué ensemble. "On ne s’était échauffé en double qu’une seule fois lors des World Tour Finals . Donc, on ne se connaissait pas trop. Nous serons toujours des rivaux. C’était un plaisir absolu d’être sur le court aux côtés de Rafa et d’observer sa faculté à prendre des décisions lors des points", a précisé le Suisse.

Dimanche, le double américain Sock/Isner a d’abord dominé le duo formé de Berdych et Cilic 7-6 (5) et 7-6 (6). La marque passa à 9-6. Zverev a ensuite battu Querrey 6-4 et 6-4 pour redonner six points d’avance à l’Europe (12-6). La défaite de Nadal contre Isner a permis à Federer d’apporter le point décisif contre Kyrgios.

L’édition 2018 se déroulera du 21 au 23 septembre à Chicago.