Tennis

Père de jumelles, Roger Federer peut tout à fait s’identifier à la Limbourgeoise qu’il apprécie énormément

NEW YORK Kim Clijsters a donc tiré définitivement sa révérence à la suite d’une défaite au 2e tour du double mixte, samedi, à New York. Et elle manquera aussi à Roger Federer (ATP 1). Le Suisse, qui affrontera ce lundi Mardy Fish (ATP 25) dans un excitant huitième de finale, a ainsi confié qu’il avait toujours eu beaucoup d’admiration et d’estime pour la championne limbourgeoise.

“Kim, mon Dieu, je crois que je la connais depuis que j’ai 16 ans, même 14 ans peut-être” , raconta-t-il. “Nous avons vécu pas mal de choses ensemble. J’étais très triste et aussi étonné lorsqu’elle avait pris une première fois sa retraite. Et j’ai été si heureux lorsqu’elle annonça son retour. Et quel retour avec cette victoire à l’US Open après la naissance de sa fille ! Maintenant, je peux tout à fait m’identifier à elle” , sourit-il.

Roger Federer, en effet, a également des enfants. Des jumelles même, répondant au nom de Charlene Riva et Myla Rose. Et comme Kim Clijsters, le Suisse est également parvenu à gagner un tournoi du Grand Chelem après être devenu papa, à Wimbledon cet été, et à revenir dans la foulée à la première place mondiale. Si ce n’est que pour un homme, il le reconnaît volontiers, ce n’est pas le même exploit.

“Pour les filles, c’est un peu plus compliqué” , sourit-il. “Quelle championne ! Elle a toujours pris le temps pour moi. Il va sans dire que nous nous apprécions énormément. J’ai toujours aimé la suivre. Elle fut une grande athlète, une grande joueuse, toujours charmante. Je suis heureux que le succès ne l’ait jamais changée. Elle est toujours restée naturelle. Là, j’ai l’impression qu’elle est en paix. Heureuse. Et soulagée aussi. Je suis content pour elle.”



© La Dernière Heure 2012