Tennis

"C'est sûr que c'est plus gai de quitter le Lenglen en gagnant plutôt qu'en chaise roulante". David Goffin (ATP 9) était ravi d'avoir signé un retour gagnant, mercredi, sur le court Suzanne Lenglen, celui-là même où il avait dû abandonner l'an dernier au troisième tour contre l'Argentin Horacio Zeballos après s'était pris les pieds dans la bâche.

Le Liégeois fut bien mené 2-5 et dut écarter une balle de set à 3-5 dans le premier set contre le Français Corentin Moutet (ATP 141), 19 ans, mais ensuite, il passa la vitesse supérieure pour s'imposer 7-5, 6-0, 6-1.

"Je suis content", a-t-il expliqué. "Il a très bien commencé, il était un peu en chauffe, très motivé au début avec le public. Il a sorti quelques très bons coups, mais petit à petit, j'ai vu comment il jouait et quand je suis revenu à 5-5, je savais qu'il n'avait plus trop de solutions. Il n'a pas vraiment de coup fort et moi j'attaquais beaucoup mieux et je me sentais de plus en plus en confiance. Je prenais la balle tôt sur ses balles un peu plus molles et hautes au milieu et j'ai pu avancer de plus en plus. Finalement, cela a fait 15 jeux d'affilée et une victoire en trois sets. Cela fait du bien."

C'est la quatrième année consécutive que David Goffin se hisse au troisième tour à Roland-Garros, où son meilleur résultat fut une accession en quart de finale, en 2016, contre l'Autrichien Dominic Thiem. Vendredi, il retrouvera le Français Gaël Monfils (ATP 37/N.32) au 3e tour (seizièmes de finale) du tournoi de tennis de Roland-Garros. 

Mercredi en début de soirée, Monfils, 31 ans, a facilement pris la mesure du Slovaque Martin Klizan (ATP 117) 6-2, 6-4 et 6-4 en 1h55. 

Goffin et Monfils sont à égalité deux victoires chacun dans leurs duels. Le Parisien a gagné les deux premiers (1/2 finale à Bordeaux (terre) en 2013, 5-7, 6-1, 7-5 et 1/8e à Toronto en 2016 7-6 (7/5), 2-6, 6-4). Le Liégeois reste sur deux succès (1/8e à Shanghai en 2016 4-6, 6-4 et 6-2 et par abandon à 7-5, 5-1 en seizièmes à l'US Open l'an dernier).

"Gaël, c'est probablement le tournoi où il est le plus fort de l'année ici. C'est toujours compliqué de le jouer, surtout au troisième tour. Il aura deux matches dans les jambes, deux victoires d'affilée, ce qui ne lui est plus arrivé depuis longtemps", expliqua-t-il.