Tennis

"Je n'ai pas de mots. Je ne peux pas décrire ce que je ressens", a-t-il confié. David Goffin (ATP 8) ne savait pas s'il devait se pincer pour y croire, samedi dans l'O2 Arena de Londres.

David, que vous est-il passé par la tête après la balle de match ? On a senti beaucoup d’émotions vous tomber dessus… 

“Oui, c’est beaucoup d’émotions… Gagner un match comme ça ici en demi-finales pour la première fois et surtout sortir un match comme ça contre Roger qui lui a l’habitude. C’est incroyable. J’ai vraiment bien réagi après la perte du premier set, en continuant à y aller sans me décourager, en étant plus agressif et réussir à faire ça c’est aussi beaucoup d’émotion. Battre mon idole depuis tout petit, c’est vraiment quelque chose de spécial. C’est la plus belle victoire de ma carrière.”

Avez-vous été surpris d’atteindre ce niveau par moments ? 

“Pas vraiment. Quand on sent qu’on est vraiment bien dedans… Cela arrive parfois à l’entraînement, mais le reproduire en match face à Roger est encore plus dur parce qu’il y a énormément de pression, qu’il a beaucoup de présence et commence généralement très fort. J’étais nerveux au début, me contentais d’être solide mais face à lui ça ne suffit pas. Ensuite j’ai commencé à bien sentir la balle, à être bien dedans, à trouver mon relâchement et mon timing, quelque part j’étais serein. J’ai commencé à apprécier chaque moment face à lui, à me surpasser. J’ai eu la chance de passer beaucoup de premières, ça m’a vraiment aidé pour terminer le match sinon ça aurait été compliqué.”

Comment êtes-vous resté si calme au moment de servir pour le match ?

“Heureusement qu’il y a un écran géant sur le court. J’ai pu me détendre et ne pas penser au premier point ni au jeu à produire. Je regardais les highlights du jeu précédent et quand l’arbitre a dit “time” j’étais prêt, je n’avais pas eu le temps de cogiter. Et puis j’ai commencé par un ace, ce qui est toujours bien !”

Vous avez battu Nadal et Federer mais il n’y a toujours pas de trophée : comment se relancer encore une fois pour la finale ?

Le plus important va être de bien se reposer, de bien se remobiliser même si ce n’est jamais facile après un match contre Roger de devoir remonter sur le court et tout donner car il y a eu beaucoup d’influx perdu et d’émotions. Cela ne m’est jamais arrivé de jouer une telle finale, ni de battre Rafa et Roger donc on va essayer de tout donner pour la finale.”

Avez-vous l’impression d’avoir passé un cap décisif pour votre futur ?

C’est maintenant qu’on va voir si ça m’aide à passer un cap. J’espère que ça ne va pas me mettre de pression. Je veux continuer à monter mais ça ne veut pas dire que d’un coup je dois tout gagner, c’est juste poursuivre mon évolution. J’espère avoir encore passé une marche. Il n’y a pas vraiment de limites. Une finale, c’est toujours quelque de chose de différent, avec une pression et une atmosphère différentes… Je vais essayer d’être agressif, d’aller chercher tous les points, me lâcher et me battre. Cette finale, il faut essayer d’aller la chercher.”