Tennis

David Goffin s'est qualifié pour les quart de finales du tournoi ATP de Montpellier contre Gilles Simon: 6-4/6-2

Le premier set:

Dès le premier jeu, David Goffin s'échappait à 15-40 à la suite d'une double faute de Gilles Simon. La balle avait pourtant touché la ligne de service. Le Français effaçait son retard et prenait sa mise en jeu grâce à une première balle très efficace. Goffin, sur une attaque trop longue, offrait une première balle de break que Simon gâchait par un retour trop long. Les intentions du 7e joueur mondiale étaient bonnes, mais il avait besoin de monter en puissance. Il concédait sa mise en jeu à la suite d'un attaque en revers dans le filet (0-2). Le Français résistait très bien aux attaques du Belge. David ne reculait pas et poursuivait ses attaques. Simon commençait à rater certains retours. Une longue balle offrait le débreak à Goffin (1-2).

Dans la foulée, Goffin voyait son agressivité récompensée. Il étouffait complètement le Français qui était dépassé par la puissance belge (2-2).

Goffin, de plus en plus régulier, confirmait en breakant à nouveau le Français qui défendait pourtant avec beaucoup de courage. Mais, sur une balle dans le filet, il lâchait encore son service (3-2).

A 0-30, David profitait d'une grossière erreur sur volée pour revenir à 15-30. David se loupait sur le point suivant 15-40. Simon le confirmait sur un lob finement joué (3-3).

Goffin lui répondait sur le point suivant où son lob était tout aussi efficace. Simon affichait une plus grande détermination à aller au filet vu la couverture de terrain de Goffin. Le match se transformait en duel de costauds. Goffin filait à 0-40. Le retour du Liégeois forçait la faute du Français. Le festival des breaks se poursuivait. En 7 jeux, on avait déjà assisté à 5 breaks. Simon filait à son tour à 30-40 dans ce match étonnant. Simon profitait d'un revers trop long pour revenir à 4-4. Six breaks en 8 jeux. A 30-15, Goffin revenait à 30-30 un peu miraculeusement avant de forcer une nouvelle balle de break sur une attaque de revers impeccable. Un ace effaçait le retard. La balle de break suivante suffisait (5-4). Et d'un septième break !

Goffin était au service pour conclure ce qui ne semblait pas être un avantage à Montpellier ! Un service gagnait le lançait bien, mais une double faute suivait (15-15). Une faute de Simon aidait Goffin (30-15). Un panneau lumineux qui clignotait interrompait le match car il se situait dans l'axe de jeu du Belge. Le problème n'était pas résolu que David servait quand même. Sa première balle faisait toujours défaut. A nouveau, le Français menait 30-40 à la suite d'une attaque dans le couloir. Un service gagnant lui donnait une égalité. Il obtenait même une balle de set sur une faute du Français mal payé. L'histoire s'achevait sans fracas pour le Belge qui transformait sa première balle de set.

Le deuxième set:

Simon démarrait avec le service. La malédiction se poursuivait. Goffin s'échappait à 15-40 sans que Simon n'ait grand-chose à se reprocher. Il revenait, aidé par les erreurs de David. Ce premier jeu était fort nerveux et riche en fautes directes. Goffin s'en sortait bien avec ce break. Le 8e break du match. Goffin enchaînait parfaitement sur sa mise en jeu 0-40. Il prenait son service à 40-15 sur un ace symbolique et menait 2-0. Calmement Goffin recollait à 40-40 après avoir été mené 40-15. Malgré quelques frayeurs, Simon maintenait le suspense (2-1). Grâce à une première balle de service retrouvée, Goffin se facilitait la tâche (40-15) pour filer à 3-1. Simon lui répondait avec un jeu blanc (3-2) qui maintenait un léger suspense dans le match.

A 3-2, David commençait par un ace, puis une faute directe et un nouvel ace (30-15) et une nouvelle faute directe. Simon forçait même une balle de break sur une belle volée. Un smash remettait de l'ordre. Goffin maintenait la distance au marquoir 4-2. A 30-30, Goffin était bousculé, mais il montrait l'étendue de son sang froid et de sa classe pour mener 30-40. Goffin signait le 9e break du match et tuait le suspense (5-2).

Le Français était sans solution face à la précision du Belge qui retrouvait ses longueurs et un premier service. A 40-0, il finissait la partie sur sa première balle de match avec un service gagnant. 6-4, 6-2. « Ce n'est jamais facile de jouer contre Gilles car on a tous les deux un bon jeu de fond. Le premier set était étonnant avec tous les breaks. Commencer un tournoi n'est jamais facile", confiait David Goffin qui jouera au tour suivant soit Khachanov soit Berankis.

"Le score peut partir dans tous les sens"

À Montpellier, David Goffin s’est qualifié pour les quarts de finale en battant Gilles Simon 6-4, 6-2

David Goffin a parfaitement négocié son premier match lors de l’ATP 250 de Montpellier. Quelques jours après avoir qualifié la Belgique pour les quarts de finale de Coupe Davis, le 7e joueur mondial a réussi son entrée sur scène dans le sud de la France.

Opposé à Gilles Simon, le Liégeois s’est sorti de ce piège diabolique au terme d’un match étrange marqué par 8 breaks dont 7 lors du premier set. Trahi par son service (56 % de première balle lors du premier set), le 7e joueur mondial n’a pris que 14 % des points sur son deuxième service lors d’un set qu’il a néanmoins remporté 6-4. Le Français s’en sortait à peine avec 22 %.

"Ce n’est jamais facile de jouer contre Gilles car on a tous les deux un bon jeu de fond" , analysait David Goffin qui expliquait la fréquence des breaks lors de la première manche. "Avec lui, c’est toujours ainsi car nous sommes tous les deux d’excellents retourneurs. On sait que le score peut partir dans tous les sens. Je n’étais donc pas inquiet. J’ai réussi à prendre le premier set en étant plus efficace."

La deuxième manche a vite tourné court car Goffin a pris l’ascendant d’emblée. À 2-0, il n’a plus rien lâché. "Il était diminué par son match du premier tour qui s’était achevé tard mardi soir. J’ai pu gérer la fin de rencontre avec sérénité."

Au prochain tour, il jouera pour une place en demi-finale contre le vainqueur du match entre Ricardas Berankis et Karen Khachanov.

Ce match est également entré dans l’histoire car il était diffusé gratuitement sur la page Facebook de David Goffin. Une grande première pour le Liégeois qui devait cette action à l’un de ses sponsors - AA Drink - qui a racheté les droits pour le tournoi de Montpellier. Au fil des jeux, le nombre de suiveurs était croissant pour s’achever à 3.200 personnes en fin de match. Il est encore trop tôt pour analyser la portée de ce chiffre.

Pour l’heure, le 7e joueur mondial ne voit pas plus loin que cette semaine. Il n’exclut pas de reconduire l’initiative.