Tennis La victoire de David Goffin contre Roger Federer en demi-finale du Masters de Londres fait des émules.

Il faut dire que le Liégeois se présentait face à un mur qu'il n'avait jamais réussi à percer en six confrontations préalables. Et pourtant, il a vaincu le numéro deux mondial au meilleur des moments, à l'occasion du tournoi des Maîtres, pour s'offrir sa première finale dans un tournoi majeur.

Après un début de match assez timide, où il était débordé par la précision de son adversaire, le natif de Rocourt est monté en puissance au fil des jeux, essentiellement à partir du deuxième set. Lâchant ses coups, tout en ayant ce petit brin de réussite, il a pris la mesure du Suisse qui a, à l'inverse, multiplié les fautes. Fair play, ce dernier reconnaissait la supériorité du Belge après le gain de la première manche. "Je suis très déçu, mais David était meilleur sur le terrain" concédait le trentenaire. "Il a su augmenter son niveau au fil du match. Je n'ai pas pu suivre" constatait encore celui qui est devenu le joueur le plus âgé à terminer l'année à la deuxième place du classement ATP.

Avec cette victoire, qui fait parler d'elle au-delà de la pure sphère sportive, David Goffin a, en plus de signer la semaine la plus belle semaine de sa carrière, "créé la la plus grosse surprise de l'année" pour reprendre les mots de l'ancien tennisman anglais Tim Henman.

Et pour cause, le Rocourtois est devenu le sixième joueur à dominer Rafael Nadal et Roger Federer dans le même tournoi. Il rejoint sur cette liste Novak Djokovic, qui a réussi cette performance à cinq reprises, David Nalbandian et Nikolay Davydenko, qui l'ont fait par deux fois. Andy Murray et Juan Martin Del Potro y sont parvenus une fois.

Plus encore, si l'on étend la saison au tournoi exhibition d'Abu Dhabi fin décembre dernier, Goffin est parvenu à inscrire à son tableau de chasse le big four sur la même saison. Après avoir battu Andy Murray dans les Emirats le 30 décembre dernier, il avait pris la mesure du Novak Djokovic lors du Masters 1000 de Monte Carlo. La suite, on la connaît avec cette double victoire sur Rafa et Roger.

Enfin c'est la première fois depuis 2009 que le même joueur bat les numéros 1 et 2 mondiaux lors du tournoi des Maîtres. A l'époque, Nikolay Davydenko avait dominé le numéro 1 Rafael Nadal en phase de groupes, avant de prendre la mesure de Roger Federer, numéro 2, en demi-finale. Le Russe avait ensuite remporté le titre en battant Juan Martin Del Potro en finale.

Puisse l'histoire se répéter ce dimanche et faire entrer David Goffin un peu plus dans l'histoire du sport belge, et désormais mondial.

Le top cinq à l'ATP dans le viseur

L'enjeu de la finale sera de taille pour David Goffin. Une victoire le ferait entrer dans l'histoire du sport belge comme le premier joueur masculin à remporter le Masters, après Kim Clijsters (2002, 2003 et 2010) et Justine Henin (2006 et 2007) chez les dames. Et elle lui permettrait également d'achever son année 2017 dans le Top-5 du classement ATP! Son accession en finale lui a ainsi déjà permis de se hisser virtuellement au 7e rang, dépassant Stan Wawrinka (ATP 7), l'un des grands absents de l'épreuve. 

Et s'il remporte le tournoi, il dépassera également Marin Cilic (ATP 5) et Dominic Thiem (ATP 4). Ce n'est pas tout. David Goffin quittera également Londres avec le plus gros chèque jamais empoché dans sa carrière. Pour ses efforts, cette semaine, dans l'O2 Arena de Londres, le natif de Rocourt a déjà gagné la coquette somme de 1.158.000 dollars, 191.000 dollars pour sa participation, deux fois 191.000 pour ses deux victoires en poule et 585.000 dollars supplémentaires pour son accession en finale. La finale, elle, rapportera à son vainqueur 1.200.000 dollars.