Tennis

"C'est la plus belle victoire de ma carrière, mais en même temps, il était blessé... ", a-t-il confié. David Goffin (ATP 8) a quitté l'O2 Arena de Londres, lundi soir, passé minuit, avec un sentiment mitigé après avoir réussi pour la première fois de sa carrière à battre Rafael Nadal (ATP 1) lors de son entrée en lice aux ATP Finals, le Masters. Le Liégeois, 26 ans, s'est imposé 7-6 (7/5), 6-7 (4/7) et 6-4 au terme d'un combat épique de 2h37 contre l'Espagnol, 31 ans, qui a mis dans la foulée un terme à sa saison en raison d'une blessure récurrente au genou droit.

"Je suis vraiment très content d'avoir pu gagner ce match. Je sais que Rafa avait des difficultés à bouger convenablement, mais il fallait tout de même y arriver", a-t-il expliqué. "Cela reste un grand guerrier, il ne lâche jamais rien. Dans l'ensemble, c'était un bon match de ma part. Il y avait une belle belle intensité et de solides échanges. Après la perte du deuxième set, je savais qu'il fallait que je continue. Je jouais bien, j'étais plus agressif que lui, je lui faisais mal dans les déplacements. Cela a fini par payer au troisième set. Cela fait toujours du bien de gagner ce genre de match".

David Goffin a également eu une petite attention à l'égard de Rafael Nadal, auquel il voue un profond respect. Le gaucher de Manacor, l'un des deux hommes de l'année 2017 avec Roger Federer (ATP 2), n'a encore jamais réussi à remporter le Masters, le seul grand titre qui manque à son illustre palmarès. Et il quitte une nouvelle fois Londres avec une grosse désillusion. "C'est dommage pour lui de finir la saison comme ça, une si belle année qu'il a achevée en tant que n°1 mondial", glissa-t-il encore. "Il aurait pu terminer en faisant un super tournoi ici. Les saisons sont longues et éprouvantes et quand on arrive sur des surfaces rapides comme ça, sur dur, cela fait mal aux jambes. J'imagine que son genou a de nouveau tiré et dans ce cas, c'est compliqué", conclut-il.

David Goffin, lui, continuera son Masters par un deuxième match, mercredi après-midi (15 heures belges) contre le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 6).