Tennis

On ne va pas se mentir, cette demi-finale entre le Sud-Africain et l’Américain ne fait pas saliver la planète tennis. Ce n’est pas la faute de Kevin Anderson (2,03m) ni de celle de John Isner (2,06m), c’est celle de leurs jeux.

Surtout celui d’Isner d’ailleurs car Anderson est lui capable de très bien jouer aussi du fond du court. Isner, c’est impossible : si la séquence service-coup droit-volée est grippée, il ne peut plus jouer. Mais sur gazon, ça suffit et il est d’ailleurs très étonnant que ces deux-là ne disputent que leur première demi-finale ici.

(...)