Tennis

David Goffin intégrera le Top 100 s’il bat le Tchèque Stepanek lundi à Roland Garros

Il aurait déjà pu être à la maison, en train de ruminer sa déception. Le forfait tardif de Gaël Monfils et le destin en ont décidé autrement. Repêché comme lucky loser vendredi soir après s’être incliné au dernier tour des qualifications, David Goffin (ATP 109) s’apprête à disputer à 21 ans son tout premier tournoi du Grand Chelem à Roland Garros. Il affrontera au premier tour le Tchèque Radek Stepanek (ATP 26). “Je savais que j’avais une chance sur quatre d’être repêché, même si j’avoue que je n’y croyais pas beaucoup. Je ne me souviens même pas de la dernière fois où j’ai été lucky loser” , sourit-il. “J’attendais tranquillement la fin des qualifications dans le restaurant des joueurs situé sous le court Suzanne Lenglen. Je suis allé voir le juge-arbitre et il m’a appris la nouvelle. J’étais évidemment heureux. Je ne devais pas rentrer à l’hôtel Méridien faire ma valise…”

Garçon sympathique et posé, David Goffin mérite quelque part cette récompense pour son opiniâtreté. Le Liégeois n’avait, en effet, guère connu de réussite jusqu’à présent dans les qualifications des tournois du Grand Chelem. L’an dernier, il avait même vécu un véritable crève-coeur en s’inclinant au dernier tour à Wimbledon puis à l’US Open. Et maintenant qu’il figure dans la cour des grands, il est déterminé à saisir sa chance. “Sur mon match, je ne devrais pas être là” reconnut-il, humblement, “mais sur ce que j’ai montré ces derniers mois, je pense ne pas avoir volé ma place. C’est très chouette que cela se produise à Roland Garros. C’est le tournoi du Grand Chelem le plus proche de la Belgique. Il y a aura une belle ambiance dans les gradins avec tous les supporters. J’ai une énorme envie de me rattraper. Et je pense que j’ai une bonne carte à jouer.”

Capable de tout faire avec une balle et possédant la tête bien sûr les épaules, David Goffin est promis à un bel avenir. Il incarne carrément l’espoir du tennis belge, qui s’apprête à tourner la plus belle page de son histoire avec la fin de carrière de Kim Clijsters. Le Liégeois pourrait d’ailleurs franchir un nouveau cap à Paris puisqu’une victoire contre Radek Stepanek lui assurerait normalement de faire son entrée dans le Top 100 mondial. “Stepanek est un joueur assez agressif, qui sert très bien. La terre battue est toutefois sa moins bonne surface même si je me souviens l’avoir vu disputer une finale à Rome. Avec mon retour et mes passings, je pense être en mesure de l’embêter. En outre, je serai sans doute beaucoup plus décontracté. Le Top 100, ce serait la cerise sur le gâteau, mais je ne veux pas me prendre la tête. Je ne me pose pas 36.000 questions. Je joue et on verra bien…”



© La Dernière Heure 2012