Tennis Le CEO de l’ATP sait que les nouvelles règles lancées à Milan font grincer des dents dans le milieu.

S’il jure qu’aucune ne sera mise en place dans un futur proche, il continue en revanche d’affirmer que ce sport changera dans les dix ans. Il nous a expliqué ça non loin d’un players lounge où anciens joueurs et coachs ont des discussions animées à ce sujet.

Parmi les dix règles testées, y en a-t-il que vous pourriez déjà mettre en place ?

"À l’heure actuelle, aucune. On est l’un des rares sports à tenter quelque chose de cette envergure et c’est déjà un succès que d’avoir réussi à le mettre en place. Je ne veux pas que ce soit à moi de décider quelle règle est bonne ou pas. Il y a tant de gens impliqués, que ce soit les fans, les joueurs, les organisateurs, les sponsors, les télévisions. Et après avoir pris les avis de tous ces gens, il faut aussi aller voir du côté de la nouvelle génération de fans et c’est une des raisons d’exister de ce tournoi."

(...)