Tennis

La Croatie a réussi à remporter la dernière édition de la Coupe Davis sous son format actuel en dominant la France (1-3) sur la terre battue lilloise dimanche. C'est le deuxième sacre pour les Croates après celui de 2015. Un triomphe qui rentre dans l'histoire et qui réjouissait particulièrement le capitaine croate.

"C'est un sentiment fantastique. C'est incroyable dans ces conditions, avec cette pression. Marin (Cilic) avait déjà connu ça et il a été excellent. Il a su rester calme dans la tête. De l'autre côté, il manquait des joueurs. Nous, nous avions tous nos joueurs, et on a cette chance de gagner aujourd'hui (dimanche)", a expliqué Zeljko Krajan au micro de beIN Sports.

"Il n'y a pas de secrets. J'ai juste dit aux joueurs qu'ils étaient assez bons pour gagner, pour mériter ce trophée dans ces conditions. On a été dans cette position une première fois, Marin n'avait pas réussi à le faire (en 2016, défaite alors que Cilic était à un set de remporter le trophée). Cette fois, je leur ai dit qu'ils étaient assez forts et qu'ils n'auraient qu'à se concentrer sur leur jeu pour que cela arrive. Nous avons hâte d'être à Zagreb, comme lorsque les footballeurs sont rentrés de la Coupe du monde. Je crois que les joueurs ont eu beaucoup de pression cette semaine et qu'ils vont enfin pouvoir se relaxer et célébrer. Je suis sûr que les fans seront très heureux: après avoir perdu (au foot) contre la France, certains seront soulagés qu'on gagne cette fois. C'était notre mission de revenir d'ici avec le titre, c'était particulier de retrouver à nouveau la France."

Pour Marin Cilic, "C'est juste un week-end de rêve, nous rêvions tous de jouer aussi bien tout le week-end. On n'a même pas concédé un service (en simple), ça montre à quel point on a bien joué. Mais Lucas (Pouille) a été vraiment bon aujourd'hui, ça a été difficile. Il a fallu que je sois au meilleur niveau. Je suis incroyablement fier de l'équipe et de la façon dont on a joué. C'est très différent (de sa victoire à l'US Open, ndlr), là on joue toute l'année et pour la nation. Traverser ça ensemble et jouer comme ça, c'est juste à part. Je veux remercier toute l'équipe, tous mes équipiers. On a gagné ensemble, on est champions du monde. Oui, c'est spécial (de gagner la dernière édition dans ce format, ndlr). C'est la fin d'un grand chapitre de ma vie. À chaque fois que je n'étais pas blessé, j'ai joué pour mon pays. C'est un rêve devenu réalité. Je suis incroyablement fier. (Va-t-il défendre ce titre l'an prochain ?) Oui, c'est prévu, j'espère que je pourrais être capable de jouer là-bas. (Sur le retour en Croatie) Ce n'est pas tous les jours qu'on devient champion du monde, on va être si heureux. On est tellement fier de ramener cette coupe Davis après 2005 (dernière victoire croate, ndlr). Ça va être complètement fou. Je voudrais d'ailleurs remercier le public français qui a été très fair-play. Ça été une expérience incroyable tout le week-end."