Tennis

Alain Darcis a toujours accompagné son fils. Dans les bons et les moins bons moments. En tant que papa, il était surtout déçu de voir son fils dans cette mauvaise tragédie.

"Je vais le protéger, nous confiait-il. Je dois le protéger. Il ne méritait pas. Pas comme ça. La défaite est très sévère. Après tout ce qu’il a fait, il aurait pu connaître une autre fin. Je serai proche de lui. Ma priorité sera de l’entourer. Il n’y a pas eu de miracle. Face à deux adversaires de ce niveau, il manquait de rythme. Il était prêt mentalement, mais tennistiquement il n’était pas au point."


"Son coude n’était pas à 100 %"

Yannis Demeroutis, l’entraîneur de Steve Darcis, a terminé en larmes. "Le week-end est décevant. Son niveau de jeu ne lui a pas laissé l’occasion de s’exprimer librement sur le court et de supporter la pression de l’enjeu."

Il n’a jamais eu la place pour se transcender dans le dernier match. "Il faut, pour cela, être juste. Ses deux adversaires ne lui ont jamais donné l’occasion de l’être."

Physiquement, le Belge semblait trop court. Comme si son coude lui posait encore des soucis. "Son coude n’était pas à 100 % mais ce n’était pas le souci. Il manquait de rythme de match. Aucun entraînement ne peut compenser cela."