Le tennis à l'aveuglette

L. Be. Publié le - Mis à jour le

Tennis

Créé par Miyoshi Takei en 1990, le tennis pour aveugles a de plus en plus d'adeptes.

ETATS-UNIS Il se pratique en Chine, en Corée du Sud, à Taïwan, en Grande-Bretagne, en Russie et maintenant aux États-Unis. La Perkins School for the Blind, connue pour ses innovations athlétiques pour aveugles, a en effet décidé de le proposer à ses étudiants.

A la différence du tennis traditionnel, le tennis pour aveugle se joue sur un terrain de badminton plus étroit qu'un cour de tennis et délimité par des ficelles. Les raquettes sont toutes de taille junior. Les balles sont quant à elles plus légères et bruyantes grâce à une coque en plastique qui contient des roulements à billes. "Écouter la balle, la localiser et la renvoyer aide dans ce sport mais également dans la mobilité", explique William R.Wiener, doyen des études de troisième cycle à l’université de Caroline du Nord, au New York Times.

Le tennis pour aveugle est arrivé sur le territoire américain grâce à Sejal Vallabh, une jeune collégienne de 17 ans qui a découvert ce sport lors d'un stage d'été à Tokyo. Revenue aux États-Unis, elle a mis en place une organisation bénévole pour introduire ce sport à la Lighthouse International à New York et à la California School for the Blind à Fremont.

"Je veux montrer qu'il est possible pour les athlètes aveugles de jouer au tennis" avait-elle dit. "Personne ne croyait cela possible jusqu'à ce qu'ils le voient d'eux-mêmes". La jeune fille espère pouvoir un jour organiser un tournoi national et voir le tennis pour aveugle reconnu comme un officiel aux Jeux paralympiques

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner