Lei Clijsters: "Je ne lis que des ragots"

S. F. Publié le - Mis à jour le

Tennis

Il s'est exprimé pour la première fois depuis cinq ans

VARSOVIE Lei Clijsters ne passe pas inaperçu à Varsovie. L'ancien Diable Rouge y accompagne sa fille à l'occasion de son dernier tournoi sur terre battue. Portant à la fois la casquette de père et de coach, il a même un adjoint en la personne de Jeroen Jespers, le porte-parole de la famille, qui ramasse les balles lors des entraînements. Toujours aussi réservé, il a toutefois accepté d'échanger quelques mots, mercredi, à la sortie du clinic dispensé par sa fille.

"Cela fait cinq ans que je ne parle plus" , lança-t-il en route vers les vestiaires. "Si je reviens dans le milieu du football, je serai alors obligé de m'exprimer et je le ferai. Pourquoi devrais-je parler ? Je ne lis de toute manière que des mensonges et des ragots dans les journaux. Et si je ne dis rien, on écrit que je ne parle pas."

Quels sont, dès lors, les fameux derniers ragots que Lei Clijsters a eu l'occasion de lire récemment dans la presse ? Il ne s'en souvient pas exactement, mais ils se rapportaient, paraît-il, à des histoires d'argent. "Vous ne faites que parler d'argent et vous ne savez, par exemple, pas que Kim a été obligée de payer 400.000 francs belges d'amende pour avoir déclaré forfait à l'Open de Paris alors qu'elle était pourtant blessée ! Elle a dû s'inscrire six semaines à l'avance pour participer à ce tournoi de Varsovie, où elle se rend avec beaucoup de plaisir et, si elle n'était pas venue, elle aurait été forcée de débourser 800.000 francs d'amende, car cela aurait été la deuxième fois de l'année."

C'est étonnant, car Kim Clijsters n'a plus signé d'engagement avec la WTA pour sa dernière saison sur le circuit. "Oui" , rétorqua-t-il, "mais elle n'entre plus non plus en ligne de compte pour un éventuel bonus à la fin de l'année. Enfin, allez le demander vous-même à la WTA !" Sacré Lei ! Les journalistes football vont encore s'amuser s'il revient dans le milieu...



© La Dernière Heure 2007
Publicité clickBoxBanner