Tennis La WTA confirme que son Top 10 est fragile, mais l'ATP a ouvert les portes, encore une fois, à ses favoris. De gros matches sont en vue les prochaines nuits

Serena est toujours là !

Après avoir mis sa soeur hors du tournoi, Serena Williams a poursuivi sa route en battant Kaia Kanepi. En moins de 20 minutes, elle avait déjà effectué la moitié du chemin (6-0). Les stats sont folles: 100% de points gagnés au premier service et 14 points gagnants à...1 ! Le deuxième set voyait Kanepi revenir dans la partie, mais la quintuple lauréate à l'US Open a dicté sa loi 6-0, 4-6, 6-3. Elle affrontera désormais la joueuse la mieux classée du tournoi, Karolina Pliskova (WTA 8). Avec Serena, rien n'est impossible même à 36 ans.


Nadal - Thiem, un quart qui sent plus Paris que New York


Malmené durant une grande partie de la première semaine, Dominic Thiem s'est brusquement réveillé en huitièmes de finale où il n'a fait qu'une bouchée de Kevin Anderson, finaliste sortant. Son prochain adversaire avait également été bousculé en seizième de finale, mais il est toujours là aussi. Inquiété par Karen Khachanov, Rafael Nadal a encore bataillé ferme face à Nikoloz Basilashvili pour s'imposer 6-3, 6-3, 6-7(6), 6-4 après 3h15 de jeu. L'Espagnole ne ménage pas ses efforts à New York. Avec deux sets d’avance, le tenant du titre a manqué cinq occasions d’enfoncer le clou à l’entame du troisième set. Etonnamment, Rafa a laissé filer le 3e set qu'il avait bien en main. "C'était plus difficile l'autre jour (contre Kachanov). Cette fois, j'avais tout le temps l'avantage du score", a dit Nadal.


Stephens met fin au rêve de Mertens

Elise Mertens n'avait pas hérité d'un tableau allégé. MAlgré la chute des têtes de sére, elle a conservé un parcours très compliqué avec un affrontement contre l'Américaine Sloane Stephens. La tenante du titre a réussi à développer son jeu offensif à NY et file en quart où elle affrontera la surprenante Sevastova. (lire notre interview d'Elise Mertens par ailleurs)

Svitolina, année difficile en Grand Chelem

Malgré son quart de finale à l'Open d'Australie, Elina Svitolina a passé une année compliquée en Grand Chelem. A Roland, elle perd en seizièmes. A Wimbledon, elle est battue au premier tour. A l'US, elle quitte la scène en huitièmes de finale face à la Lettone Sevastova qui est une habituée de NY. Tête de série numéro 19, elle a dominé l'Ukrainienne au terme d'un match décousu (6-3, 1-6, 6-0). Elle devra se farcir la 3e tête de série Sloane Stephens pour disputer sa première demi-finale en Major. Pour rappel, Sevastova, qui n'a jamais rien fait de marquant en Grand Chelem, dispute à FLushing son 4e quart consécutif.

Isner, le géant des géants

On attendait un match joué sur des tie-breaks entre les deux grands serveurs du circuit, John Isner et MIlos Raonic. A l'arrivée, le spectateurs aura eu droit à 5 sets sans tie-break. Le Canadien, au physique très fragile, a montré des signes de blessure en fin de partie. Breaké d'entrée de 5e set, il a laissé l'Américain filer en quart de finale. Isner a un jeu propice pour briller à l'US. Pourtant, en 12 participations, il n'en sera qu'à sa 2e présence en quart de finale. Il affrontera Juan Martin Del Potro.


La phrase du jour...

... Del Potro, de plus en plus solide


"Après avoir gagné le premier set, j'ai beaucoup mieux joué. Je suis resté concentré et j'ai joué encore mieux qu'au match précédent" , a dit Juan Martin Del Potro après sa victoire contre Borna Coric. Delpo, c'est 4 matches, 4 victoires et 12 sets remportés sans en perdre un seul. Il faudra être fort pour faire trembler la tour de Tandill. " C'est important pour le corps, les jambes, pour la condition physique" Il s'attaquera à l'Américain John Isner ou quand le héros local affronte le chouchou du circuit. Il y aura de l'ambiance en tribune.


Le chiffre du jour

2

Avec la défaite d'Elina Svitolina, c'est carrément les 6 joueuses les mieux classées à la WTA qui ont fait leur valise avant le début de la 2e semaine ! Halep, Wozniacki. Kerber, Garcia, Kvitova et Svitolina. Si on regarde le Top 10, il ne reste que deux survivantes: Pliskova et Stephens. Si on regarde le Top 20, il ne reste plus que 6 filles en lice. Un triste constat qui revient à chaque Major ou presque. Par comparaison, il reste 7 joueurs du Top 10 à l'ATP et encore Thiem et Anderson se sont affrontés la nuit passée.