Tennis

David Goffin a traversé toutes les émotions durant les onze derniers mois. Le traumatisme de sa blessure à Roland Garros a été compensé par des émotions positives dans cinq villes : Rotterdam, Shenzhen, Tokyo, Londres et Lille

ROTTERDAM: "Un accomplissement"

Quart-de-finaliste à l’Open d’Australie et finaliste à Sofia, David Goffin avait à chaque fois perdu contre l’homme en forme du moment, Grigor Dimitrov. Quand il arrive à Rotterdam, il sait qu’il peut enfin entrer dans le Top 10 . Sur sa route, il retrouve le Bulgare dès les quarts de finale. Il le bat et enchaîne avec un succès contre Herbert. Même s’il s’incline en finale, il évacue un poids en effectuant son entrée dans le Top 10 par la grande porte. "Le travail porte ses fruits avec deux finales en deux semaines , confiait Goffin. Cette entrée dans le Top 10 est un super accomplissement. C’est un club très fermé qui fait rêver beaucoup de joueurs."

SHENZHEN: "Un titre vraiment spécial"

Pour un joueur de son calibre, une attente de trois ans pour remporter un titre sonne comme une éternité. David Goffin a fait coup double à Shenzhen. Après ceux de Kitzbuhel et Metz, il y a remporté son troisième titre ATP en battant Dolgopolov. Il en a profité pour se relancer dans la course au Masters. "Ce titre est vraiment spécial. Cette victoire représente beaucoup de choses, car ce n’est jamais évident de revenir après une blessure. Qualifier mon pays pour la finale de la Coupe Davis puis remporter mon troisième titre est très significatif. Je ne pourrais pas être plus heureux aujourd’hui."

(...)

Mais aussi: son exceptionnel tournoi à Londres, un titre à Tokyo et une finale de Coupe Davis où il a tout survolé...

(...)