Tennis

Si vous avez manqué les matches de la nuit passée, voici un passage en revue de tout ce qu'il faut savoir.

L’INQUIETUDE NADAL

Rafael Nadal s’est sorti d’un énorme piège vendredi après 4h24 de combat face à Karen Khachanov (5-7, 7-5, 7-6,7-6) mais de gros doutes planent désormais sur l’état de santé de l’Espagnol. Clairement mal à l’aise dans ses déplacements pendant une bonne partie du match, le n°1 mondial a appelé le kiné pour poser un épais bandage sous sa rotule droite. “Je ne veux pas parler de mon genou tant que je suis dans le tournoi. J’espère être à 100% pour le prochain match, c’est tout. Je me suis battu et me suis au moins donné une chance de m’améliorer au prochain tour. C’était un match épuisant physiquement et mentalement face à un rival qui ne cesse de progresser et qui a un grand futur.” Khachanov risque quand même de s’en vouloir un moment de ne pas avoir réussi à tenir son jeu de service à 5-4 dans la deuxième manche… C’était lui l’agresseur ce vendredi mais Nadal est revenu à chaque fois et a joué les fins de sets comme l’immense champion qu’il est, claquant notamment des coups droits hallucinants le long de la ligne en bout de course. “Ce n’était pas mon meilleur match mais j’ai quand même réussi de belles choses par moments. Surtout, j’ai eu la bonne détermination, le bon état d’esprit : je n’ai rien lâché.” A voir désormais si son genou droit sera du même avis pour la suite de cet US Open mais aussi pour la demi-finale de Coupe Davis qui se jouera à Lille dans la foulée…

39

Le nombre de coups joués dans l’échange de la balle de deuxième set convertie par Rafael Nadal.

SERENA TROP FORTE

Il n’y a pas eu de blockbuster sur le central en ouverture de night session. Ce 30e duel entre les soeurs les plus célèbres de la planète tennis a tourné court tant Serena William était formidable alors que Venus avait bien trop de mal. “J’ai sorti mon meilleur match depuis mon retour à la compétition !” Même une cheville droite foulée en tout début de match n’a pas pu sortir la cadette de sa voie royale (6-1, 6-2). Après cette 18e victoire sur son aînée, elle s’est donc qualifiée pour les huitièmes de finale où elle retrouvera une autre redoutable cogneuse, l’Estonienne Kaia Kanepi. Mais l’Américaine est surtout soulagée d’en avoir fini avec ce duel face à sa soeur, un duel très pénible, elle ne l’a pas caché : “Ce n’est vraiment pas agréable mais Venus et moi savons bien qu’il y a des choses tellement plus importantes dans la vie que ces matches de tennis l’une contre l’autre.”

ARMSTRONG, PREMIERE HISTORIQUE

Le match entre Kevin Anderson et Denis Shapovalov a marqué un petit bout d’histoire à l’US Open puisque c’est la première fois que le toit a dû être tiré sur le court Louis Arsmtrong. A 4-2 15-0 au service pour Anderson dans la seconde manche et en 4 minutes et 30 secondes. Baptême réussi.

LE MISSILE TOMBE STANIMAL

Milos Raonic s’est rappelé aux bons souvenirs de tous en livrant une performance exceptionnelle face à Stan Wawrinka vendredi soir (7-6(6), 6-4, 6-3). Enfin en bonne santé après un an et demi très compliqué, le Canadien a frappé très en éteignant Stan The Man qui pourtant semblait revenir très fort cet été. Il jouera désormais une place en quarts face à John Isner.

LA PHOTO

Del Potro s'est débarassé de Verdasco en trois manches (7-5,7-6,6-3)

© AP

LA PHRASE

“Je ne passe pas mes journées et mes nuits à regarder dans le passé. Je regarde toujours devant”, Venus Williams à qui on demandait quel était le match le plus émouvant qu’elle ait joué face à Serena.