Tennis L’Argentin remporte un ATP 500 alors qu’il avait perdu au deuxième tour des qualifs face au 923e joueur mondial.

Il est des semaines qui chamboulent une carrière de haut niveau. Les sacres de Federer et Djokovic à Roland-Garros ont marqué un tournant dans leur vie. Le titre à Wimbledon de Murray était un soulagement pour toute une nation même. La ide Rafael Nadal a effacé beaucoup de souffrance dans le chef du gaucher espagnol.

Les grands chapitres de l’histoire de l’ATP s’écrivent aussi lors de tournois moins huppés. L’ATP 500 d’Hambourg sort d’un dimanche féerique où le bonheur d’un joueur a été contagieux.

Leonardo Mayer n’oubliera jamais cette semaine du 24 au 30 juillet 20017. Classé 21e en 2015, vainqueur de la Coupe Davis et titulaire de deux titres sur le circuit ATP, l’Argentin était plutôt en mode galère depuis 2 ans.

(...)