Tennis Le David Lloyd accueille un nouveau tournoi d’anciennes gloires.

Avis aux nostalgiques du tennis d’autrefois : la première édition du Champions Classic se dispute, de jeudi à samedi, au David Lloyd, à Uccle. Au programme : un tournoi officiel comptant pour l’ATP Champions Tour et plusieurs matches exhibition. L’affiche a tout pour plaire avec des stars du niveau du Suédois Thomas Enqvist, de l’Australien Mark Philippoussis, de l’Autrichien Thomas Muster et de nos compatriotes Xavier Malisse et Olivier Rochus. Cerise sur le gâteau : un match de double mixte opposera, samedi, la paire John McEnroe-Kim Clijsters à Henri Leconte et Dominique Monami !

Le concept de ce genre de tournoi vintage a déjà fait ses preuves en Belgique lors de l’Optima Open de Knokke. "Le public aime revoir à l’œuvre les légendes qui les ont fait rêver. Et pour les sponsors, c’est l’occasion d’inviter des clients dans un contexte décontracté et agréable, favorable au B to B", explique Andi Hancock (Golazo Consulting), initiateur de cet événement parrainé par BNP Paribas Fortis.

Prestigieux club privé niché près de la forêt de Soignes, le David Lloyd servira de cadre idéal aux festivités. Les tribunes peuvent accueillir 1.500 spectateurs, à la fois des membres du club, des invités VIP et le grand public. "L’ambiance sur l’ATP Champions Tour est traditionnellement parfumée de bonne humeur. Les joueurs sont ravis de se retrouver sans le stress de la véritable compétition. Quelque part, ils prennent le tournoi au sérieux sans se prendre au sérieux et passent de bons moments ensemble, côté court et côté coulisses. Cette fois, nous avons d’ailleurs prévu à leur attention une course de natation dans la piscine du David Lloyd et un tournoi de golf au Royal Waterloo !"

Bref, voilà trois jours d’improbables montées au filet qui sont annoncés. Qu’on se le dise : il y aura des fous rires et des gags. Mais aussi - et surtout - du bon tennis. Car tous ces champions n’ont, raquette à la main, rien perdu de leur immense talent. On se régale à l’avance avec, en toile de fond, cet improbable tandem McEnroe-Clijsters qui vaudra, à lui seul, le déplacement !