Tennis L’Espagnole semble pour le moment assumer son nouveau rôle de patronne. Tant mieux pour le circuit !

Autant Angelique Kerber était terrifiée par ce dossard n°1, autant Garbine Muguruza semble s’en délecter. Qualifiée pour les quarts à Wuhan, l’Espagnole se montre d’un grand sérieux et affiche un grand fighting spirit. Pas question pour elle de lâcher le trône face à Karolina Pliskova qui est dans son rétroviseur.

Ce mercredi, elle a livré un premier set de grande qualité avant de sortir de son match et de s’en sortir sur le fil face à la Polonaise Magda Linette (6-2, 1-6, 6-4). Le regard noir lancé à son clan une fois la balle de match remporté a tout dit de ce qu’elle avait pensé de son niveau de jeu, mais malgré ça et malgré un gros bandage à la cuisse droite, Garbi n’a pas craqué.

Elle ne s’est pas envolée dans une avalanche de fautes, elle n’a pas vu sa nervosité l’emporter. Un signe de plus que sa tête couronnée est très bien accrochée à ses épaules.

On se souvient de Kerber à Wuhan en 2016 : tétanisée face à des rivales surmotivées, débordée par les attentes et les nouvelles sollicitations. Aucun souci avec Muguruza qui a comme seul plan de carrière d’être sous les projecteurs.

"À chaque fois qu’on réalise quelque chose d’exceptionnel, il y a une porte qui s’ouvre vers d’autres défis : j’en suis là. La situation est totalement nouvelle mais en même temps j’ai gravi les échelons dans le Top 10 progressivement, donc je ne suis pas surprise. En revanche, oui, la situation peut être délicate. Mais je ne me sens pas différente même si, maintenant, je suis la favorite partout où je vais. Mais en fait, j’aime ça." (sourire)

Muguruza a tout pour se battre pour cette place pendant longtemps en l’absence ou non de Serena Williams, Victoria Azarenka ou Maria Sharapova.

Le circuit ne cache pas sa joie de la voir cette année enfin trouver de la régularité au plus haut niveau et tout le monde salive d’avance de son duel face à Jelena Ostapenko en quarts à Wuhan.

La championne de Wimbledon face à celle de Roland-Garros, deux jeux spectaculaires, deux caractères bien trempés : un casting idéal !

"J’ai hâte de jouer ce match car c’est toujours ce que je préfère : affronter les meilleurs, affronter une joueuse qui est dans la forme de sa vie."

Muguruza reste une joueuse nerveuse et hypersensible mais maintenant qu’elle a goûté à la plus haute marche, elle devient encore plus dangereuse qu’avant.