Tennis Vainqueur solide de Verdasco, le Serbe a un énorme coup à jouer dans sa partie de tableau et il le sait.

Novak Djokovic était encore très tendu ce dimanche mais il a réussi, comme depuis le début du tournoi, à gérer ses émotions tout autant que son adversaire. Vainqueur solide de Fernando Verdasco (6-3, 6-4, 6-2), le Serbe se retrouve devant un boulevard pour atteindre les demi-finales grâce à la défaite de David Goffin face à Marco Cecchinato.

"Gagner ce premier set, après trois premiers jeux qui ont duré trente minutes, et faire ensuite le break était crucial je pense" , souligne-t-il. "Je suis très heureux de ma performance, particulièrement dans le troisième set. Je connais Cecchinato depuis des années, on s’entraîne souvent ensemble : il joue le tennis de sa vie même si Goffin était sans doute fatigué. Il mérite le respect et je vais aborder ce match avec sérieux."

Évidemment, il aura toute la pression sur les épaules dans ce quart de finale mais, quand on voit d’où il revient cette saison, on se dit que ce n’est pas possible de manquer une chance pareille. Oui, Verdasco était diminué à partir de la moitié du deuxième set par de vilaines ampoules au pied gauche mais on a tout de même vu un Djokovic avec le masque du guerrier sur ce Chatrier : il n’a rien lâché, il a gardé sa frustration sous contrôle, il a très bien servi quand il le fallait. Il semble avoir retrouvé tous ses repères de compétiteur.

Le revoir en quart de finale d’un tournoi du Grand Chelem semblera normal au grand public mais le Djoker sait bien que ce quart de finale est spécial pour lui. Même si son appétit est revenu et qu’il rêve de bien plus grand. Même s’il jouera mardi son neuvième quart de finale de suite à Paris. Même si avec douze quarts en tout à Roland-Garros, il détient désormais le record de l’ère Open !

"Oui, atteindre ce quart de finale c’est important pour moi après tout ce que j’ai vécu ces quinze derniers mois. C’est une sacrée performance d’en arriver là mais j’ai toujours bien joué dans les Majeurs, j’ai toujours réussi à arriver à mon meilleur niveau dans ces tournois. J’ai joué mon meilleur tournoi de l’année à Rome, là c’est encore mieux alors j’espère que ça va continuer comme ça. La situation est c’est vrai différente cette année pour moi, mais je ne veux pas m’arrêter là."