Tennis

Petrova ne demande pas mieux que de prendre sa revanche

MELBOURNE Elle a déjà battu une Belge et elle ne demande pas mieux que d’éliminer la deuxième. C’est Nadia Petrova qui se retrouvera donc mardi de l’autre côté du filet contre Justine Henin. La Russe, qui restait sur deux éliminations au premier tour avant d’arriver à Melbourne, s’est offert un nouveau scalp dimanche en éliminant sa compatriote Svetlana Kuznetsova 6-3, 3-6, 6-1.

“Je ne sais pas si c’est une surprise de me retrouver là , confia-t-elle. J’ai souvent bien joué en Grand Chelem. Avant de monter sur le court contre Kim, je me suis dit que c’était tout ou rien. Il fallait que je donne tout, et c’est également ce que j’ai fait contre Svetlana. Je ne sais pas ce que Kim a dit après sa défaite. Je ne lis pas les journaux. Tout ce que je sais, c’est que je suis en train de bien jouer…”

Nadia Petrova était si heureuse d’être en quarts de finale qu’elle se fichait complètement de savoir laquelle des deux Belges se présenterait face à elle. “Du moment que je suis d’humeur guillerette et que je continue à jouer comme ça, cela m’est égal” , glissa-t-elle. Il n’empêche, en son for intérieur, elle devait se douter qu’elle retrouverait sans doute Justine Henin. Cela ne lui posait, d’ailleurs aucun problème.

“Je l’ai déjà rencontrée à deux reprises récemment (NdlR : au Caire et à Brisbane). Je sais donc à quoi m’attendre. À la limite, ce sera peut-être plus facile, car tout est frais dans ma mémoire” , ajouta la Russe, qui n’est nullement surprise du retour de la Belge. “Elle était trop jeune pour arrêter. Cela a suscité beaucoup de questions. Si elle est revenue, c’est parce qu’elle a réalisé qu’il lui restait des choses à accomplir, comme gagner Wimbledon. Et c’est bien que Kim et elle soient là.”

Nadia Petrova n’a réussi à battre Justine Henin qu’à deux reprises en quatorze confrontations dans sa carrière. Ce n’est évidemment pas beaucoup. Forte d’une nouvelle approche, l’ancienne troisième joueuse mondiale se dit toutefois qu’elle a une chance. “Je parviens à nettement mieux me contrôler aujourd’hui” , confia-t-elle. Elle sait en tout cas ce qu’elle devra faire sur le court pour y parvenir.

“Il est évident que je devrai faire en sorte de prendre nettement plus le jeu à mon compte. Il faudra aussi que je sois plus concentrée sur mon service et que je m’applique en retour afin d’essayer de la breaker. J’ai eu beaucoup de pépins physiques l’an dernier mais je me suis bien préparée durant l’hiver pour progresser physiquement. Je sais que j’ai encore de l’essence dans la jauge et que je peux encore appuyer sur l’accélérateur…”



© La Dernière Heure 2010