Tennis Le n°1 mondial affronte Juan Martin Del Potro ce mercredi pour une place en demi-finales.

Rafael Nadal joue son premier quart à Wimbledon depuis 2011 et s’est promené depuis le début de ce tournoi version 2018. On devrait enfin voir ce qu’il a vraiment dans la raquette ce mercredi sur le central alors qu’il doit faire face à Juan Martin Del Potro. On dit ‘devrait’ car il y a un bémol : l’Argentin a dû jouer son huitième face à Gilles Simon sur deux jours et il y a laissé pas mal d’énergie.

On n’est donc pas à l’abri que ce choc face autant flop que leur duel du dernier Roland-Garros en demi-finales (6-4, 6-1, 6-2). Tout de même, sur cette herbe où Del Po avait joué le feu en 2013, perdant un match épique en demi-finales face à Djokovic, on espère tout de même tenir là un de ces chocs qui font vibrer l’histoire du tennis.

Rafa s’est préparé tranquillement mardi sans savoir qui serait son adversaire mais ça n’a pas dû changer grand-chose. Depuis le début de la quinzaine les observateurs se disent que la chaleur qui règne sur Wimbledon cette année pourrait faire pencher la balance vers le matador de Manacor tant son lift peut se mettre à y faire des ravages. Et on voit bien Nadal à l’entraînement passer beaucoup de temps sur ses séquences de coups droits en fond de court.

Déterminé, totalement dans sa bulle, l’Espagnol a son troisième titre à Wimbledon bien dans le viseur. "Je suis en quarts et c’est déjà important car ça faisait longtemps que cela ne m’était pas arrivé, mais ce n’est pas non plus comme si j’avais fait final ou gagné le tournoi. Le but c’est de gagner le tournoi."

Il a une bonne partie des clés face à Del Potro grâce à son coup droit de gaucher qui tombe sur le revers, pas encore de retour à la normale, de Del Potro.

Mais ce dernier n’avait pas l’air de celui qui va au sacrifice après sa qualification. Au contraire, il semblait bien décidé à en faire baver à Nadal. "J’espère que je vais bien récupérer car j’ai vraiment hâte de jouer ce match. Ce sera un match différent de celui de Paris, je vais devoir saisir toutes mes opportunités, lâcher mes coups, taper fort et monter le plus possible au filet. C’est un honneur de jouer contre le n°1 mondial pour une place en demi-finales, alors je vais savourer."

Nadal mène 10-5 dans leurs duels et sera logiquement favori mais attention : si la foudre s’empare du bras droit de Del Potro, ça pourrait swinguer !