Tennis

Alors que le match du premier tour de Roland Garros tournait en la faveur du joueur néerlandais (6-4, 6-4), David Goffin a encore une fois frappé fort pour renverser la situation. Une victoire difficile et suprenante que Robin Haase, son adversaire, a essayé d'empêcher.

"Petit à petit en me relâchant, lui avec un peu plus de fatigue, moi en jouant de mieux en mieux, j'arrive à retourner la situation. Je suis content. Je me suis mis moi-même dans le pétrin mais je suis content aussi de moi-même m'en être sorti", explique le joueur belge, 9e mondial, à qui il a fallu cinq sets pour remporter cette victoire face au Néerlandais Robin Haase, 44e mondial.

Robin Haase
© AFP

Ce changement de situation n'a pas été apprécié par son adversaire, qui a essayé par divers stratagèmes d'interrompre le match. Il s'est tout d'abord plaint de l'obscurité qui commençait à tomber sur le court numéro un, tout en pestant contre l'arbitre. Sa demande rejetée, il a alors essayé de déstabiliser David Goffin en réclamant l'intervention du kinésithérapeute, une demande autorisée par le règlement.

Robin Haase se serait soudainement blessé à l'aine. Située entre le bas-ventre et le haut de la cuisse, cette partie du corps nécessite des soins à l'extérieur du court. Une stratégie douteuse mais que le kiné et l'arbitre de chaise ont vite démasqué.

David Goffin est dés lors qualifié pour le deuxième tour de Roland Garros et cela, peu importe les subterfuges de Robin Haase.