Tennis

Une évocation de Miguel Tasso.

En 1999, à la surprise générale, l’équipe belge de Coupe Davis se hisse en demi-finale grâce à une nouvelle génération emmenée par Filip Dewulf, Christophe Van Garsse et Xavier Malisse. Le quart de finale épique face à la Suisse est encore dans toutes les mémoires.

Flash-back. Nous sommes le 18 juillet. Le soleil darde aveuglément ses rayons sur le Central du Royal Primerose et le mercure du thermomètre dépasse allègrement les 30 degrés. À l’aube de cette journée, l’équipe belge mène 2-1. Il lui reste donc un petit point à conquérir. Lorsqu’il fait son entrée sous les feux de la rampe, Xavier Malisse se sent investi d’une mission. Une victoire et il sera élevé au rang de héros national. Mais le défi est à la mesure de l’exploit. En face de lui, de l’autre côté du filet, c’est un certain Roger Federer qui l’attend de pied ferme ! À l’époque, le champion suisse est encore un simple espoir du tennis international. Il a 17 ans à peine. Et si chacun s’accorde pour lui prédire une brillante carrière, personne n’imagine qu’elle aboutira à la conquête de 19 titres du Grand Chelem !

(...)