Tennis Le Suisse est à deux matches du titre à Indian Wells, installé sur un boulevard.

L’espace d’un set, on s’est dit que Roger Federer allait enfin devoir suer pour gagner un match. Et puis non, Hyeon Chung a pris le même chemin que les quinze précédents adversaires du Suisse, celui de la sortie (7-5, 6-1). Dommage pour un joueur ayant le profil pour bousculer un Federer qui n’a même plus à jouer le feu pour gagner tant la concurrence est tendre.

Voilà donc Federer avec un 16-0 en poche en ce début 2018, son meilleur début de saison depuis la même performance réalisée en 2006. "Je ne me souviens même plus de ce que je faisais à cette époque-là ! Espérons que je batte cette série lors du prochain match." Pas un Top 15 croisé vers la finale de Melbourne, pas un Top 30 pour aller à celle de Rotterdam et Federer ne croisera pas un Top 20 s’il arrive à celle d’Indian Wells puisque c’est Borna Coric qui se dresse désormais devant lui. Ce n’est pas sa faute, c’est celle des absents et de ceux qui se sont ratés en route.

À 36 ans, Federer refait la loi sur un circuit déserté par ses grands rivaux et pas encore dominé par la jeunesse. L’ATP a la chance qu’il assure le spectacle en l’absence de Nadal, Djokovic, Murray, Wawrinka ou encore Nishikori : ça cache le vide. Coric, 21 ans, pourra-t-il offrir un premier combat à Federer ? Sur le papier, en voilà un qui a l’ambition et le potentiel requis pour tester les jambes du Suisse. Certes, il lui manque un paquet d’expérience mais il y a un début à tout il paraît, et le Croate a montré un sacré cœur jusque-là.

Qu’il ne compte pas sur Federer pour baisser de ton : sa confiance est au sommet et personne n’a même commencé à le fatiguer ! "Ces jeunes joueurs sont encore en train de peaufiner leur jeu, de comprendre ce qu’ils doivent faire. Ils travaillent encore sur beaucoup de choses, et puis découvrent la presse, les sponsors, etc. Cela fait beaucoup pour eux, mais ils vont finir par devenir meilleurs et nous pousser vers la sortie."

Federer a dit ça en souriant, ça vous dit l’état actuel de la menace à ses yeux.