Tennis Les officiels avouent avoir été pris de court...

Toujours en lice dans le tableau féminin, Serena Williams, de retour après avoir donné naissance à un enfant a marqué les esprits avec sa tenue "Black Panther"... Va-t-elle devoir ranger son costume de Catwoman au placard pour la suite du tournoi ? Ce n'est pas impossible. Avouant avoir été pris de court, les officiels de Roland Garros planchent, en tous les cas, actuellement activement sur la question !

Sa tenue noire moulante et intégrale, qui n'a pas vraiment plu à tout le monde à Paris, fait débat. Tant au niveau des juges-arbitres que... des marques concurrentes, pas vraiment ravies de l'effet réussi et de l'avantage, présumé, que ce costume pourrait donner à la jeune maman. Sa première adversaire, Kristyna Pliskova a également concédé qu'elle n'était pas certaine que porter une telle tenue soit autorisé à Roland: "On dirait du néoprène. Elle doit suivre les règles. Sinon, on la fait jouer toute nue."

Serena a insisté sur le côté fantaisie "J'ai toujours voulu être une super héroïne" tout comme sur l'utilité d'un tel accoutrement.   "Elle permet une meilleure circulation sanguine, or, j'ai eu beaucoup de problèmes de caillots de sang."

L'"affaire Serena" n'est pas une première sur le circuit. En 1985, en effet, Ann White avait porté une combinaison blanche moulante... à Wimbledon. A 1 set partout, et après une interruption, elle avait été obligée de se changer. Plus près de chez nous, en 2011, Serena (déjà elle) avait d'ailleurs porté une combinaison moulante... rose ! Affaire à suivre.