Tennis

Déjà victorieux à dix reprises à Roland-Garros, Rafael Nadal s'est une nouvelle fois hissé en finale des Internationaux de France à Paris vendredi.

L'Espagnol, numéro 1 mondial, a pris la mesure en demi-finale de l'Argentin Juan Martin del Potro, 6e joueur du monde, qu'il a dominé en trois sets 6-4, 6-1, 6-2 en 2 heures et 14 minutes de match. "Le premier set a été très difficile, Juan Martin (Del Potro) a eu beaucoup d'opportunités, j'ai été chanceux de le remporter", a estimé l'Espagnol.

Le grand Argentin (1m98) n'a sauvé qu'un jeu dans le deuxième set, et encore, après avoir écarté deux balles de 6-0 sur sa mise en jeu. Il en a gagné seulement deux dans le troisième.

Del Potro, 29 ans, que son corps, en particulier ses poignets, a souvent martyrisé au cours de sa carrière, s'était fait une frayeur dès le troisième jeu de la partie, en se bloquant visiblement la hanche gauche sur une reprise d'appuis.

Comme il y a neuf ans contre Roger Federer, le vainqueur de l'US Open 2009 s'arrête en demi-finale Porte d'Auteuil. Mais son joli parcours sur la terre battue parisienne sera récompensé par un retour dans le top 5 lundi (4e mondial) pour la première fois depuis février 2014.

Rafaël Nadal, qui n'aura perdu qu'un seul set durant la quinzaine, affrontera en finale l'Autrichien Dominic Thiem, 24 ans, 8e mondial, qui a mis fin plus tôt dans la journée au parcours de l'Italien Marco Cecchinato, 72e à l'ATP, tombeur de David Goffin (ATP 9) en 8es de finale.

Pour aller chercher un 11e trophée sur la terre battue parisienne et un 17e titre en Grand Chelem, le Majorquin sait qu'il devra batailler ferme face à un adversaire qui détient les clés pour le battre.

L'Autrichien peut se targuer en effet d'être le seul à avoir fait chuter Nadal sur terre battue depuis 2017: l'an dernier à Rome en quarts de finale et cette année à Madrid au même stade de la compétition.

"Je sais que je devrai jouer à mon meilleur niveau. J'ai progressé au fil de la quinzaine. Il me faudra sans doute encore élever mon niveau. Dominic (Thiem) est un joueur extraordinaire. Ce sera dur mais je serai prêt", a prévenu Rafaël Nadal.

Double demi-finaliste à Paris, l'Autrichien a cette fois rejoint l'ultime étape en se débarrassant de façon autoritaire du Sicilien, 25 ans, 7-5, 7-6 (12/10) et 6-1 au bout de 2 heures et 17 minutes de match. Cecchinato, qui n'avait jamais remporté un match dans un tournoi du Grand Chelem avant son arrivée à Paris, grimpera lundi à la 27e place mondiale et sera tête de série pour les Internationaux de Grande-Bretagne à Wimbledon.

Dominic Thiem confirme son aisance sur la terre battue après avoir remporté les tournois de Buenos Aires et Lyon cette année, comptant au total 10 trophées sur le circuit ATP.

C'est le 2e Autrichien en finale à Roland-Garros, 23 ans après Thomas Muster (lauréat en 1995). Ce sera sa 17e finale ATP. Rafael Nadal va disputer lui sa 115e finale sur le circuit, lui qui compte 78 titres ATP à son palmarès.

L'Espagnol, 32 ans, a remporté Roland Garros à dix reprises (2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2017) sans jamais perdre de finale, l'Open d'Australie en 2009, Wimbledon en 2008 et 2010 ainsi que l'US Open en 2010, 2013 et 2017.

Rafael Nadal égale Roger Federer, le seul autre joueur à disputer 11 finales d'un même tournoi du Grand Chelem. Pour le Suisse, c'était à l'US Open.